Le Pouliguen Infos

68 nouveaux arbres au Pouliguen

Suivant l’opération Objectif arbres, la mairie a fait planter sur le terrain des Bôles de Goustan 68 arbres. S’ils poussent bien, ils devraient être rejoints par plusieurs centaines d’autres arbres dans les années à venir

Mi-septembre, la Ville lançait en réunion publique l’opération « Objectif arbres », pour préserver et renouveler le patrimoine arboré de la commune. Ce jeudi 6 décembre, la première phase de l’opération est enclenchée avec une plantation expérimentale aux Bôles de Goustan. Le terrain s’étend sur 1,6 ha ; il est encadré par le boulevard de la Libération au sud, par la voie ferrée au Nord et par l’étier à l’Est. Non constructible, il est venu à l’idée des élus de le boiser.
La mairie ne met pas la charrue avant les bœufs : l’eau salée remontant par le sol, des essais de plantations doivent être effectués pour évaluer les arbres étant le plus adaptés à l’environnement. C’est pourquoi, au lieu des 160 arbres qui vont être plantés en définitive, seuls 68 l’ont été ce jeudi. Parmi eux, dix aulnes, dix cupressus, huit peupliers d’Italie, huit chênes de Hongrie, huit chênes verts, six gleditsia, six pins d’Alep, six pins parasol et six pins maritimes.
 

Neuf variétés

Le travail des agents de la Ville a commencé en novembre. «Nous avons commencé par du sous-solage : trois plates-bandes ont été réalisées avec un tracteur et rotovateur (longe à rotation rapide) qui ont soulevé le sol sur 70 cm de profondeur. 100 m3 de compost sont venus enrichir le sol », explique Laurent Allaire, responsable des espaces verts. Deux des plates-bandes sont sur la surface haute (visible depuis le boulevard de la Libération) et la troisième en contrebas, plus proche de la voie ferrée.
Dans quelques années, les arbres qui se plaisent vont être gardés. Et ce sont les mêmes espèces qui vont être replantées. À terme, 160 arbres devraient y être plantés (un arbre adulte devant couvrir 100 m2), mais pour s’assurer un meilleur boisement, la mairie en fera planter le double. En attendant, « nous allons laisser la nature faire son œuvre et les arbres s’adapter tous seuls », conclut Yves Lainé, maire du Pouliguen.
 

La promenade

Suite aux demandes des habitants, la mairie va tenter une dernière fois de sauver les arbres de la promenade. Un désenclavement du sol pour favoriser la vie microbienne a commencé d’être réalisé. Le trottoir, jusqu’à maintenant à quelques centimètres du pied des arbres va être découpé. De plus, les bancs vont être placés devant les arbres. Si cette tentative ne marche pas, les arbres, malades, devront être abattus.
 

Auteur : AP | 06/12/2012 | 1 commentaire
Article précédent : « Les jeunes aiment l’Espace jeune »
Article suivant : « Conseil municipal : la maison médicale près de la gare »

Vos commentaires

#1 - Le 10 décembre 2012 à 11h21 par Samuel, Le Pouliguen
Mr le maire avait prôné lors des plantations du CPIE le retour à des essences locales… "dix aulnes, dix cupressus, huit peupliers d’Italie, huit chênes de Hongrie, huit chênes verts, six gleditsia, six pins d’Alep, six pins parasol et six pins maritimes"
Peut-on me dire où elles sont dans cette liste ?

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter