Le Pouliguen Infos

A Nau Voix : les notes volent en éclat

Hier soir s’est clôturée la première édition du festival « A Nau Voix » organisé par la Mairie du Pouliguen. Pendant trois jours, le public pouliguennais a pu découvrir neuf concerts réunissant les voix les plus éclectiques.

Du chant lyrique au Gospel, en passant par le chant grégorien et la chanson française, le festival « A Nau Voix » est avant tout un évènement familial. Le succès de la soirée de vendredi avec la venue de la célèbre chorale des choristes annonçait déjà la teneur du week end.  Le festival donne à la voix toute la dimension qu’elle représente dans l’univers musical. 200 choristes sont passés au Pouliguen pendant ces trois jours et un large public a pu profiter de l’événement avec des tarifs particulièrement accessibles. Sur les neuf concerts, trois d’entre eux seulement étaient sur réservation à 10 euros, le reste demeurait gratuit.

Yves Lainé explique : « Nous souhaitons étendre la saison au-delà des mois de juillet et août, à travers une animation de qualité, réunissant tous les âges, et toutes les inspirations ».

Le festival a proposé tout le long du week-end des formes différentes de chants qui poussent toujours plus loin les tonalités. Samedi matin Isabelle Vajra a proposé un piano voix reprenant quelques artistes mythiques de la scène belge et française : Brel, Barbara et Nougaro. Les spectateurs se sont laissés emporter avec un insatiable plaisir.
Au gré des musiques, le gospel a fait sa place. Musique de genre à part entière, riche de nuance, véhicule d’idées et d’émotions, le groupe Soul Gospel a propagé samedi après midi toute l’énergie positive que peut dégager ce chant, faisant presque oublier la teneur des messages religieux. De Glory Glory Hallelujah à Evrytime I Feel The Spirit en passant par une version soul de Jesus is love, le quartet a enchanté le public venu le rencontrer. Voix audacieuses et vocalises poussées à l’extrême, cette première programmation n’a pas hésité à lâcher la bride des cordes vocales.
Une initiative que l’on peut féliciter car le festival est parvenu à sortir les concerts hors de leur cadre conventionnel en favorisant la rencontre avec un public différent. Cette première édition a apporté une dimension populaire à la « voix » la sortant de son élite intellectuelle : un pari gagné pour la mairie qui avec une approche simple encourage les pratiques culturelles différentes.

Auteur : SD | 03/10/2011 | 1 commentaire
Article précédent : « Pouli’folies : the show must go on »
Article suivant : « Du monde au bois du Pouliguen »

Vos commentaires

#1 - Le 09 octobre 2011 à 19h53 par pareyt, Le Havre
Nous vous remercions pour votre accueil chaleureux et le cadre dans lequel vous nous avez hébergé.
Ce fut pour nous un grand plaisir de venir chanter dans votre belle ville ensoleillée.
Merci encore
p.pareyt Membre de la chorale du jeudi

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

 Twitter réseau Média Web
Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter