Le Pouliguen Infos

Bernard Pire n’est plus

Bernard Pire, conseiller municipal, entre 2008 et 2014, s’est éteint ce mardi 24 février à l’hôpital de Guérande. Il avait 80 ans.

Né le 2 novembre 1934, à Festigny, au cœur de la Champagne, Bernard Pire a connu un parcours professionnel exemplaire. Après trois ans chez les sapeurs-pompiers de Paris, il est devenu gardien de la paix, puis inspecteur de police judiciaire.
Au total, il aura passé 34 ans au sein de la police, dont 28 de police judiciaire, en brigade territoriale, à la brigade anti-gang ou à la brigade de répression du banditisme. Au cours de sa carrière, il a, entre autres, participé aux enquêtes sur les enlèvements du baron Empain, du banquier Bernard Mallet, de Louis Hazan (PDG des disques Philips). Il a aussi croisé les chemins de Jacques Mesrine, François Besse, ou encore Jean-Charles Willoquet par lequel il avait été blessé par balle. C’est au grade de commissaire principal, comme chef adjoint de l’état-major de la PJ de Paris qu’il a terminé sa carrière. Qualifié de « policier hors normes » ou encore de « pilier », il était considéré comme « l’un des meilleurs éléments » de la Brigade de recherche et d’intervention (BRI) par sa hiérarchie.
Il fut promu chevalier de la Légion d’honneur, officier de l’Ordre national du Mérite. Il reçut également la médaille de la Ville de Paris des mains de Jacques Chirac.

Côté vie privée, il avait fait deux demi-tours du monde à bord de cargos. Il avait choisi de passer une retraite paisible au Pouliguen. Il faisait du vélo et jouait du saxo. Élu en 2008, il fut conseiller municipal, correspondant défense et vice-président du syndicat intercommunal de l’aérodrome de La Baule-Pornichet-Le Pouliguen, jusqu’en 2014. Durant ce mandat, il fit notamment don d’une stèle, installée à son initiative place des Puits, et inaugurée le 26 septembre 2009, en mémoire aux victimes de la guerre d'Algérie et des combats en Tunisie et au Maroc. Aux dernières élections, il figurait à nouveau sur la  liste du Maire, Yves Lainé.

Bernard Pire était veuf depuis 1984. Il laisse derrière lui son fils unique, Marc et son épouse Nathalie, ainsi que ses deux petits-enfants Karen et Kevin, jumeaux, et tous deux âgés de 13  ans.
Ses obsèques seront célébrées le lundi 2 mars, à 15h, en l’église de Festigny, dans la Marne.
Communiqué de la Municipalité


 

27/02/2015 | 0 commentaire
Article précédent : « Le conseil municipal des jeunes est au travail »
Article suivant : « Les cabines reviennent sur la plage du Nau »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter