Le Pouliguen Infos

Boulodrome et routes dangereuses au Pouliguen

Une réunion publique pour le secteur 3 (l’ancien golf, la grande côte et Penchâteau) de la ville s’est déroulée mardi soir. Au programme, les travaux réalisés, les projets et répondre aux interrogations des habitants.

Les enjeux de la ville du Pouliguen sont définis par le Plan d’Aménagement et de Développement Durable (PADD). « Il est important que nous ayons votre avis. Le PADD prend en compte le développement durable », souligne Yves Lainé, maire du Pouliguen. Depuis 2010 la Municipalité  a  relooké la rue de la gare, refait le sentier côtier, amélioré l’éclairage public Boulevard Coubertin, refait les points d’appui du pont, effectué de la prévention contre les submersions ou encore  rénové la toiture de la salle Bimont. Ce sont des projets qui concernent toute la ville, les élus présents ont aussi mis l’accent sur les réalisations faites dans le secteur 3, parfois à la demande des habitants. Par exemple, l’aménagement du chemin de Codan avec un rétrécissement de la voie et de gros pots de fleurs fait que maintenant les voitures ralentissent, ou l’installation des indicateurs de vitesse sur le boulevard de l’Atlantique. D’ailleurs, il est prévu l’aménagement du carrefour de ce boulevard avec la création d’un îlot central pour permettre une traversée en deux temps et un éclairage de nuit. Les piétons pourront traverser en toute sécurité. La municipalité va aussi réaliser les mêmes aménagements avenue Moreau que chemin de Codan, mais avec trois goulets d’étranglement cette fois.

Le sport dans la commune

Le Pouliguen est une ville qui se veut sportive avec 20 associations sportives et une vingtaine d’animations tout au long de l’année comme le Festi’sport (http://www.lepouliguen-infos.net/juin-larmoyeux-rend-le-sport-joyeux-27-66-541.html). « Nous souhaitons rénover, nous occuper du patrimoine existant et avoir des projets sportifs », ajoute Valérie Ganthier, maire adjointe.
Elle égrène les projets réalisés par la Mairie : les courts de tennis couverts de la plaine de Cramphore ont été repeints et rénovés, de même que les courts de tennis du Bois. Le terrain de rugby de la plaine de Cramphore a été aménagé. Le terrain d’honneur du stade Félix Monville a été mis aux normes pour les compétitions officielles. La salle de l’Atlantique a aussi été sonorisée, des travaux très souhaités par les associations sportives et culturelles.
Et continue avec les projets pour les bâtiments sportifs du Pouliguen : les tribunes et vestiaires du stade Félix Monville vont être rénovés. Un diagnostic va être réalisé sur le gymnase du collège (mise aux normes PMR, réfection des toits…). Et une salle d’activités culturelle et sportive va être réalisée, qui accueillera le sport boules et la boule lyonnaise. Elle se situera entre le collège et le stade de rugby, plaine de Cramphore. Elle aura huit jeux pour la boule lyonnaise et six pour la pétanque, ainsi qu’une salle de convivialité (pour le Bridge club pouliguennais) et une salle de réunion qui sera à disposition de toutes les associations. Ce sera la deuxième homologuée par la fédération de sport-boules dans le département. Il est estimé à 1 342 000 € HT.

Les liens intergénérationnels

Marie-Jo Juteau, maire adjointe, en a profité pour lancer un appel : « Beaucoup de Pouliguennais ont un âge avancé. Depuis mai 2011, un nouveau réseau de bénévoles (avec le CCAS) a été créé pour rompre la solitude des personnes âgées. Ça se traduit par des visites avec le choix des activités ». Elle a conclu en invitant les habitants présents dans la salle le désirant, à se rapprocher du CCAS pour y participer.
18 logements sociaux vont être livrés en 2013 et deux logements d’urgence sont en projet boulevard de Civanam. « Nous sommes obligés de les faire, sinon nous aurions eu des pénalités à payer », précise Marie-Jo Juteau.

Questions réponses avec les élus

Il est dangereux d’aller à vélo au CNBPP. Pourquoi sur 300 mètres y a-t-il un panneau de fin de limitation à 30 ?
Jean-Yves Esnault, maire adjoint : « Je comprends votre sentiment. C’est une petite à chose à faire ».

Vous parlez beaucoup d’environnement, mais pas d’économies d’énergie.
Philippe David, maire adjoint : « La récupération d’eaux pluviales et les panneaux solaires nous tiennent à cœur. Nous allons faire notre possible pour les intégrer dans nos projets. Il y a un travail considérable à faire ».
Yves Lainé : « La rentabilité est moins forte que les années précédentes, mais nous y travaillons quand même ».

Combien de licenciés pour les sports de boules ?
Valérie Ganthier : « Une centaine de licenciés et plus de 200 membres ».

Nous avons plus de 300 membres pour le bridge et il est prévu une salle qui ne sera pas plus grande !
Delphine Bobet, maire adjoint : « Si. Nous en avons parlé avec le président du bridge club. Un plan a déjà été réalisé et il peut être changé suivant vos besoins. Nous voulons faire plus de places de parking et proposer des solutions comme le covoiturage ».
 

Auteur : AP | 13/06/2012 | 1 commentaire
Article précédent : « Conseil municipal : la fronde »
Article suivant : « Les halles ouvrent, enfin, bientôt »

Vos commentaires

#1 - Le 23 juillet 2012 à 02h10 par plohic
"Plus de 100 licenciés et 200 membres"...
mais on se garde bien de dire combien sont Pouliguennais, à l'heure ou le Pouliguen devra finacer seul ce boulodrome.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter