Le Pouliguen Infos

Conseil municipal : entre nécessaire, suffisant et prioritaire

Le conseil était invité à examiner huit délibérations. Malgré des efforts manifestes d'apaiser les débats de la part des trois groupes, quelques sujets surchauffé l'ambiance.

En cette fin de trimestre la classe du conseil municipal a amélioré son comportement. Est-ce l'esprit de Noël qui plane déjà au Pouliguen ? Pas tout à fait mais la note sera « en progrès mais peut mieux faire ». Valable aussi pour le public rare mais particulièrement agité ce lundi soir qui commente les débats en chuchotant (mais fort !).

Urbanisme

Deux sujets ont provoqué des discussions. Les deux concernent l'urbanisme.

Préemption pour locatif social
Sur le Pouliguen, il y a un déficit total de 300 logement locatifs sociaux au Pouliguen selon le taux légal (il en est demandé 556 et au 1er janvier 2013 256 ont été réalisés).
La Commune a préempté un bien sur une parcelle de 194 m² pour un montant de 110 k€ , afin de construire deux ou trois logements.

L'opposition Samama sautera sur l'occasion pour attaquer à nouveau la majorité qui « n'a aucune politique de l'habitat », « pas certaine que les bailleurs sociaux soient intérésses par des projets aussi réduits », il reproche l'approche « par petites touches », et les négociations immobilières tant à l' achat qu'à la vente. Alors quand il propose à la majorité "de réfléchir ensemble, sur le foncier de la commune", il reçoit un  succès modéré. Pour le maire, il n'est pas question de faire des ghettos, et c'est une bonne idée de disséminer les locatifs sociaux dans la ville. Quant aux prix de négociations, il rappelle qu'il ne faut pas compare des prix de foncier de ZAC  et de centre ville.
Pour le groupe Canonne s'abstiendra aussi, pour lui il « n'y pas besoin d'attendre le PPRL pour réfléchir ».

Le quartier de la  gare
Le projet déjà présenté de réaménagement des abords de la gare revenait devant le conseil pour autoriser le maire à demander des subventions.
 Les travaux comprendraient :
-l'aménagement de la place de la gare et du parc de stationnement
- un parc de stationnement longue durée
-une liaison piétonnière entre ce parc et la gare
-l'accès cyclable à la gare à caractère intercommunal et liaison piétonnière et cyclables avec le centre ville.
Le projet est chiffré à 1108 k€ dont 117 k€ pour le parc de stationnement longue durée et  600 k€ pour l'esplanade prévue devant la gare.
Christian Canonne revient sur les travaux de la gare, pour lui c'est un projet «  Région », « on s'est fait forcé la main », « la Région a imposé ses choix ». En ce qui ce qui concerne le projet du parking longue durée qui représente 10 % du total il est « utile, sans doute, prioritaire certainement pas ». Il rappelle qu'Yves Métaireau a « refilé le projet de l'Hôtel des pensions à Cap et a fait financer une partie des travaux de la gare, il y  a des communies qui se débrouillent mieux que d'autres ». Enfin ce parking devrait être considéré avec celui de West Hôtel. 
Pour l'opposition Samama   vendre le terrain (4440 m²) du parking au moins 300 k€ et éviter de dépenser les 118 k€ d'aménagement serait plus intéressant, faire financer par exemple par Cap Atlantique,un bâtiment de bureaux à deux pas de la gare, aussi les subventions demandées pourraient aller à d'autres projets. D'autre part y a-t-il eu une étude pour montrer que la ville manque de parkings ? Pour  l'adjoint aux travaux au Pouliguen l'été il y  un fort besoin de stationnement avec 15 000 voitures en ville. Le maire précise qu'il ne lui semble pas nécessaire d'engager d'études pour cela. Les deux oppositions s'abstiendront.
Les travaux du  boulevard de la Libération est pour l'instant « optionnel » indique le maire. « Alors ce n'est pas le jour pour en parler» réplique Christian Canonne, pour qui c'est une affaire de DOB.

Globalement les deux oppositions apprécieraient une « vision globale » ou « une anticipation » dans les projets d'urbanisme et semblent prêtes à réfléchir sur l'urbanisme avec la majorité, les prochains mois montreront si les trois équipes sont capables de travailler ensemble.

Korrigans

L'ardoise de plus de 44 000 € que laisse les Korrigans « laisse des regrets partagés » Pour Christian Canonne, l'affaire aurait pu être traitée autrement ;son groupe s'abstiendra pour la délibération qui valide la créance irrécouvrable. Norbert Samama qui souhaitait que soit appelée la garantie professionnelle du comptable, afin de « récupérer une partie de la somme »  n'a pas été entendu. Le maire « reste sur sa position de ne pas attaquer le comptable », il glisse au passage à l'opposant « vous étiez administrateur du CPIE et vous n'avez pas proposé de solution à l'époque ». Le groupe votera contre.

Auteur : LY | 25/11/2014 | 2 commentaires
Article précédent : « Conseil Municipal peu ordinaire »
Article suivant : « La Mairie fait un point sur les travaux »

Vos commentaires

#1 - Le 27 novembre 2014 à 16h42 par Alex, Pouliguen
C'est Noël anticipé mais avec des avis très différents sur le fond ! Il y a ceux qui veulent une vision d'ensemble et ceux qui agissent au coup par coup. Il y a ceux qui veulent des subventions de Cap Atlantique et ceux qui disent qu'ils ont l'argent sans Cap Atlantique. C'est pas très proche tout ça.
Pourquoi les travaux du boulevard de la libération sont optionnels ? Je passe tous les jours devant. Il y a un panneau de permis de construire couché depuis avril. M.Canonne décide de ne pas en parler. Le maire n'en parle pas. C'est dommage car on est plusieurs à se poser des questions.
C'est beaucoup d'interrogations pour l'avenir du Pouliguen.
#2 - Le 27 novembre 2014 à 18h02 par Brigitte, Le Pouliguen
je m'Aperçois que la nouvelle équipe n'est pas mieux voir pire peut être . Aucun professionnel c'est bien dommage encore les même qui paieront .
Remarqué ,en haut de l'échelle nous en avons un qui ressemble énormément à notre maire pour gouverner . Pauvre France pauvre Pouliguen

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter