Le Pouliguen Infos

Conseil municipal : un ordre du jour et des débats longs à n'en plus finir

Vingt et une délibérations et des discussions - parfois stériles - pendant plus de cinq heures ont composé le conseil municipal du Pouliguen, ce mardi soir. Morceaux choisis : taux d’imposition, budget, embauches et acquisition de parcelles.

Le ton du conseil municipal a été donné dès la première délibération traitant de la fixation des taux d’imposition pour l’année 2011. « Nous n’avons pas voté les taux en 2010 car nous trouvions la hausse inutile. Les taux de 2009 sont tout à fait suffisants pour le budget. Je vote contre et propose de revenir aux taux antérieurs », commence Christian Canonne, conseiller municipal de l’opposition. Il en est de même pour Norbert Samama qui évoque le contexte difficile pour les ménages avec la baisse du pouvoir d’achat. La délibération a été votée à la majorité.
Pour Christian Canonne, la délibération la plus importante du conseil est la treizième, traitant de l’acquisition de parcelles boulevard de la Libération. « La tempête Xynthia a entraîné une révision du PLU sur la constructibilité des zones. Le terrain concerné se trouve dans une zone jugée maintenant non constructible, mais il faut penser à en garder les droits à construire, de même que pour tous les terrains dans ce cas-là ». Une sortie qui a suscité le débat avant qu’Yves Lainé, le maire, précise que « c’est ce que nous faisons déjà ». La délibération a été votée à l’unanimité.

Personnel et investissements

Le vote du budget primitif lors de ce conseil municipal est pour Elisabeth Loday, conseillère municipale de l’opposition, « l’occasion de faire le point sur la situation financière qui est plutôt bonne. Nous savons déjà que certaines promesses ne seront pas réalisées. Dans tous les cas, l’enveloppe budgétaire de cette année est beaucoup plus réaliste que celle de 2010 ». Deux points fâchent plus que les autres : celui des charges de personnel et celui des investissements. « La création d’un poste de chargé de communication n’est pas nécessaire. Les Pouliguennais veulent une ville propre, pas quelqu’un qui leur explique pourquoi elle est sale ! Quant à la situation, elle est saine car des projets prévus n’ont pas été réalisés », ajoute Christian Canonne. Loïc Debatisse, premier adjoint, se défend en arguant que « tous les projets n’ont pas abouti mais nous avons fait des choses et beaucoup d’acquisitions aussi ». La délibération a été votée à la majorité.
Une autre délibération évoque la création d’emplois non permanents pendant les vacances, et surtout celles d’été. Norbert Samama s’étonne « du nombre d’emplois qui me semble énorme : quasiment un agent sur deux. Les agents de la ville pourraient peut-être avoir une contrainte pendant les vacances d’été, comme ça se fait à La Baule ? » Une proposition qui n’enthousiasme pas particulièrement la majorité, « il s’agit d’une programmation, les emplois ne sont pas tous pourvus. Quant aux vacances des agents de la ville, elles sont déjà fractionnées », réplique Loïc Debatisse. La délibération a été votée à la majorité.


Information supplémentaire :

La délibération 10 (un avenant de transfert d’un marché du 23 mars 2003 pour la Zac des portes korriganes) a surpris. Christian Canonne y voyant « un document modifié. Soit vous avez fait un faux, soit le document est antidaté car aucune délibération du 23 mars 2003 ne correspond à ces chiffres qui datent de 2007 ». Quant à Norbert Samama, il y voit que le prestataire « a été payé pour des prestations qui n’ont pas eu lieu et il nous est maintenant demandé un avenant pour payer encore plus ». Histoire de faire le point, le dossier n’a pas été voté et sera à l’ordre du jour du prochain conseil municipal avec quelques clarifications.

Auteur : AP | 30/03/2011 | 0 commentaire
Article précédent : « Pas de trêve de Pâques au conseil municipal ! »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter