Le Pouliguen Infos
  • 2020

Découverte de l’île de Murano et son artisanat verrier

Le verre de Murano s'honore d'une aura qui dépasse les frontières, et pour cause. Dans la fabuleuse histoire du verre et du cristal, l'île de Murano joue un rôle déterminant. Le savoir-faire de ses verriers étaient considérés comme l'un des meilleurs du Xe siècle au XVIIIe siècle . Aujourd'hui encore, Murano est un gage de qualité, de tradition, mais aussi le signe d'une production artistique. Attention cependant au nombre croissant de faussaires qui vendent une fausse production, souvent issue de Chine.

L'histoire de l'île de Murano

La petite île de Murano est composée de sept petites îles distinctes. On peut cependant diviser l'île de Murano en deux parties, séparée par le canal Grande Di Murano, d'ouest en est.

Accessible en Vapetto depuis Venise, il faut compter une quinzaine de minutes pour découvrir l'une des seules îles au monde à la tradition verrière aussi longue.

Dès le Xe siècle, Venise est le point de rencontre des influences verrières du monde entier. Dès 1200, Venise commerce intensivement avec Damas, en Orient, dont le célèbre verre de Damas émerveille les grandes puissances.

À cette époque, l'Orient possédait une grande influence sur le commerce du verre. Afin d'améliorer leur technique de production, Venise va alors faire venir sur son territoire les verriers de Constantinople, autre pôle majeur du verre.

Le succès sera immédiat. La Sérénissime de Venise se place comme grand maître du verre pendant plus de 800 ans.

Mais pourquoi avoir choisi l'île de Murano ? La réponse prend naissance dans un grand malheur. L'activité verrière intense de Venise poussa les verriers à toujours produire plus. L'augmentation de la production provoqua de graves incendies, qui ravagea une grande partie de Venise.

Activité beaucoup trop risqué, le gouvernement décida d'expatrier tous les verriers de Venise sur l'île de Murano. 

L'importance de cette industrie était telle qu'il était interdit pour les verriers de quitter le territoire, sous peine de graves sanctions.

Venise était également célèbre pour sa marine d'une efficacité redoutable, permettant alors l'organisation d'un commerce international florissant.

À partir du XIII siècle, le savoir-faire des verriers de Bohême s'impose à toute l'Europe. En l'espace de plusieurs décennies, le cristal de Bohême s'impose comme le plus pur au monde.

Comment acheter un authentique verre de Murano

C'est toujours important de connaître l'histoire d'un savoir-faire, mais une question nous brûle les lèvres. 

Comment reconnaître un vrai verre de Murano ? (voici un guide détaillé du verre de Murano)

Savez-vous ce qui défini le verre de Murano ?

Pour un novice, il est possible de déterminer l'authenticité du verre de Murano, à condition de respecter certaines règles.

Comme son nom l'indique, le verre de Murano est du verre, tout simplement. Mais ceci est très réducteur. C'est un verre artistique et coloré.

À la différence du cristal, le verre, lui, ne contient pas plus de 24% de plomb. Pour avoir l’appellation Murano, la pièce en verre doit être impérativement produite sur l'île.

Le deuxième critère à analyser est celui de sa fabrication. 

Le verre de Murano doit être fait artisanalement, c'est-à-dire sans l'intervention de machine. Murano, riche de son histoire, est avant tout une tradition qui doit être respecté lors de sa fabrication.

Attention également à la couleur, cette dernière doit être inclus dans la masse. Il est courant de voir de faux verre de Murano simplement coloré grâce à la peinture.

Pour s'apercevoir de la supercherie, vous devez analyser la couleur du cristal à la lumière, et ainsi voir si le faisceau de lumière passe par la matière.

Votre verre de Murano est un uniforme et présente des bulles, c'est bon signe. Un véritable Murano doit présenter des bulles, réaction naturel lors de l'application de plusieurs couche de verre.

Si vous n'aimez pas ces inclusions, alors dirigez-vous vers le cristal. L'ajout de plomb permet d'éviter un maximum de bulle présent dans la masse.

Enfin, la signature sera votre meilleure garantie. Un verre de Murano s'échange à plusieurs centaines d'euros. La pièce, créée par un artiste, est le plus souvent signé de sa main.

31/05/2019 | 0 commentaire
Article suivant : « Le projet d'hôtel est-il à l'West ? »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web Régie par : Agence de presse et marketing Images & Idées - images-et-idees@mail.ch CH 1847 Rennaz
www.media-web.fr  |   Nous contacter