Le Pouliguen Infos

Exposition et conférences sur la Révolution : une première réussie pour An-Genea

Pour la première fois, l’association de généalogie du Pouliguen organisait, avec le soutien d’associations de mémoires et d’histoire de la proche région, et des ateliers généalogie des AVF de Pornichet, La Baule et Le Croisic. Fédérés autour du thème de la Révolution en Bretagne, en Presqu’île de Guérande et Pays de Saint-Nazaire, les participants ont proposé un travail de très grande qualité aux nombreux visiteurs. Pendant 4 jours, à la salle Marcel Baudry, conférences et causeries sur la Révolution se sont succédé avec des professionnels et amateurs éclairés. Pour An-Genea, c’est un sérieux encouragement à renouveler ce genre de manifestations.

Avant l’arrivée des scolaires, prévue ce lundi pour la clôture de ce cycle consacré à la Révolution, l’ambiance était studieuse à la salle Marcel Baudry. Tous les jours, les passionnés ont animé un atelier généalogie, demandant concentration, recherches, patience et organisation. Cette discipline intéresse de plus en plus de monde, en quête de racines, qui remontent le temps au fur et à mesure qu’elles couchent un nom sur une branche, un ancêtre que l’on découvre ou redécouvre. Au Pouliguen, ils sont une dizaine au sein de l’association An-Genea, mais ce sont des centaines de personnes qui fréquentent les ateliers généalogie des AVF et les associations de la région nazairienne. « Nous ne sommes pas là pour faire des adhérents, mais plutôt pour accueillir et aider les personnes dans leurs recherches. En général, on débute seul, et ensuite, on a besoin d’aide », explique une bénévole, membre de l’association présidée par Anne Gault.

Au-delà de l’aspect généalogique, les organisateurs auront réussi la performance de réunir plusieurs associations autour d’un projet et d’un thème : la Révolution. « Les amis de Guérande », « Le relais culturel d’Escoublac », « La Pierre Chaude de Saint-Joachim », Saint-Malo de Guersac, les Archives départementales de Loire-Atlantique et l’Eco-musée de Saint-Nazaire, tous auront apporté leur pierre à l’édifice.

Dimanche, plus de 300 personnes avaient déjà contemplé l’exposition de panneaux sur la Révolution en Bretagne et Pays de Saint-Nazaire, et sur ce qui s’est déroulé en Presqu’île en ces temps troublés, avec un peuple partagé en révolutionnaires et contre-révolutionnaires.

Grâce à Messieurs Besson et Cheignon des Archives Départementales, les participants à la conférence « Faire l’Histoire en utilisant les ressources en ligne », en ont beaucoup appris sur toutes les démarches, procédures, et renseignement utiles à connaître lorsque l’on décide de « remonter le temps ». Les causeries de M. Tabarly et M. Delpire, respectivement sur « La Contre-Révolution de Guérande » et « Heurts et malheurs sous la Révolution au Croisic » ont suscité le débat. Avec « Le petit peuple au quotidien au temps des sans-culottes », les spectateurs ont effectué une plongée dans le monde du Tiers-Etat en 1789, grâce à M. Cabon-Douvisi.

Auteur : Y.D. | 19/10/2010 | 0 commentaire
Article précédent : « Les six Bagadoù ligériens mettent le feu de Breizh à la salle des fêtes »
Article suivant : « Un coup de « chœur » pour la chorale des Embruns et sa répétition publique »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter