Le Pouliguen Infos

La Commune renfloue l'UCAP, les Nautiques ont fait plouf

Au dernier conseil municipal une nouvelle fois les oppositions ont entamé un débat agité qui a fini comme souvent, dans l'eau du port, puisqu'elles ont voté la proposition de subvention demandée par l'association des commerçants, a posteriori.

Le dernier conseil de l'été c'est souvent dans les communes le moment de balayer les miettes, soit d'en terminer avec les petits sujets, pas passionnants mais à traiter. Mais ça peut aussi être le moyen de « faire passer les trains » soit de traiter en douceur des sujets très polémiques en toute autre circonstance. Le vote de la subvention pour l'union des commerçants y ressemblait, caché en fin de la liste des délibérations, on a frôlé le déraillement.

Une perte de 1 586 € ou de 4 586 €

Cette année l'association des commerçants (UACP) a réussi à organiser les Nautiques, puces de la mer, avec animations qui a remporté un bon succès pour une première édition avec 10 000 à 15 000 visiteurs mais qui aussi enregistré une perte qui peut-être très différemment appréciée. Démonstration.
Ce n'est qu'assez tard dans l'année que l'UACP a défini son budget, qu'elle a demandé une très substantielle subvention à la Commune, selon Loïc Debatisse « c'était très élevé » et la Municipalité avait « contesté cette demande».
L'ennui c'est que l'événement est passé depuis quelques semaines, que le résultat est présenté comme négatif de plus de 1 586 €, qu'il est demandé au conseil de voter une subvention de 3 500 €. Mais dans le compte confié par l'association, sorte de « bilan » de la manifestation, il est noté en recette une subvention de la commune de 3 000 €. Laquelle n'a pas été votée. Donc soulignent certains, « le résultat n'est pas une perte de 1 586 € mais de 4 586 € ».
« Mais pourquoi demander de voter cette subvention maintenant en urgence alors qu'il y a eu quatre commissions financières  et que le sujet n'y a pas été abordé ? ». S'interroge le conseiller d'opposition Christian Canonne.

Françoise Sallé n'est pas d'accord non plus, elle est même  furieuse : « Ce sont des constructions de n'importe quoi ! Pourquoi ne pas marquer 5000, 6000 €, 10 000 €, la subvention tant que vous ne l'avez pas... je ne suis pas d'accord !». Elle votera en accord avec son intervention.
Le document fourni par l'UCAP est une sorte de compte d'exploitation intermédiaire, mêlant des réalisations (dépenses réelles) et des espérances (subventions non validées) mais n'est ni un bilan, ni un prévisionnel, « un prévisionnel a posteriori » histoire de faire grincer les comptables.
« On n'en est plus à la subvention » remarque Daniel Priour après une série de question d'analyse de la situation . Mais « c'est urgent, ils en ont réellement besoin » prêche le maire « C'est une manifestation appelée à grandir, les collectivités ont donné une subvention ». Il a complimenté l'association à l'occasion pour son travail et tient à soutenir une manifestation qu'il juge utile pour le Pouliguen. Diplomate et connaissant l'urgence comme tous autour de la table, il glisse habilement la proposition de « report de la délibération », la menace est comprise, personne ne voudrait mettre l'association en difficulté. Pour en finir, on s'accorde pour modifier la délibération, « un déficit prévisonnel », dans «un souci de rigueur» et surtout une subvention de 3 500 € cette fois. Il restera à trouver 1000 €.

S'abstiennent (Michel Gaonac'h, Pascale Leduc, Françoise Sallé et Jean-Claude Letournel). Mais les plus bruyants sur le sujet voteront pour, puisqu'ils l'ont dit « ils sont d'accord ! ».
 

Les Nautiques : et si le plouf était de 7 586 € ?

Pour un budget de 25 000 € on notera que le SIVU a octroyé 5 000 €, les Bains du Nau 1 500 €, la CCI 3000, et la commune 3 000 pour un total de subvention de 13 000 €.
Les 20 exposants reçus (sur les 40 espérés) ont réglé ensemble 7500 €, couvrant la sécurité les quelques animations et les cocktails. La communication a été engagée pour plus du double.
Dans le tableau qui ne concerne pourtant que les Nautiques, apparaissent aussi  3000 € de « cotisations des commerçants ».
Le pouliguen-infos a interrogé la présidente concernant cette ligne de recette : si elle concerne la cotisation annuelle des adhérents et pas une cotisation spécifique pour cet événement la perte ne serait pas de 4 586 € mais de 7 586 € concernant l'événement.
Heureusement « La braderie va permettre de refaire la trésorerie » a indiqué Loïc Debatisse.

http://lesnautiquesdupouliguen.com/

Auteur : LY | 28/07/2013 | 0 commentaire
Article précédent : « Conseil municipal : Deux approches des intérêts de la Commune »
Article suivant : « Réunion d'information sur l'AVAP »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter