Le Pouliguen Infos

Le Pouliguen Annick Gayou régisseur du camping municipal remerciée brutalement

Annick Gayou était régisseur titulaire du camping « Le Clein » depuis 2007 après avoir travaillé à la mairie du Pouliguen. Elle s’est vue notifier brutalement par lettre simple la rupture de son contrat par l’adjoint du Pouliguen Loïc Debatisse sans motivation réelle et sérieuse.
le camping municipal
le camping municipal

Annick Gayou,  travaillait comme salariée au camping municipal« Le Clein » en saison depuis six années et complétait son année en gérant l’aire d’accueil des gens du voyage, soient onze mois sur douze.

Contactée par la salariée, la CGT a obtenu un rendez-vous avec le 1er adjoint, « qui deux semaines auparavant se félicitait du travail de celle-ci et d’un coup trouve des reproches infondés sur la mauvaise gestion du camping et l’utilisation de l’outil informatique » (selon le syndicat).

Toujours selon la CGT, la salariée est en capacité de démontrer sa bonne gestion puisqu’elle a publié ses comptes, jugés justes par le Trésor public et bénéficie du soutien des usagers du camping.

« Je suis très déçue par le comportement de l’adjoint au maire, on ne m’a jamais fait aucun reproche. Je vais saisir le tribunal administratif car je suis dans mon droit. » explique Annick Gayou.

« Pourquoi tant de mauvaise foi ? La vérité est ailleurs. Un décret datant du 8 février 2012 émanant d’un accord sur la résorption de la précarité dans la Fonction publique oblige les communes à employer en CDI voire à titulariser les salariés en contrat depuis plus de quatre ans explique la CGT. C’est pour cela que la commune du POULIGUEN se débarrasse, comme d’autres communes le font, des personnels les plus précaires pour ne pas avoir à les embaucher alors même que le poste existe et est viable. » Explique la CGT qui demande la réintégration immédiate de Madame Gayou.

Pour Loïc Debatisse joint au téléphone les raisons sont autres:

« Cette personne avait un contrat à durée déterminée de saisonnier. Chaque année nous nommions un régisseur suppléant pour le respect des jours de repos. Depuis plusieurs années nous devions régler un état conflictuel permanent avec le régisseur suppléant. Nous avons rencontré Madame Gayou à plusieurs reprises pour lui indiquer qu’elle devait veiller à un climat correct. Par ailleurs dans le cadre d’un contrat saisonnier je ne suis pas dans l’obligation de motiver mon choix » conclut l’adjoint.

 

Auteur : JBR | 25/10/2012 | 1 commentaire
Article précédent : « Les animations du marché de Noël »
Article suivant : « Le Pouliguen vise l'"Objectif arbres" »

Vos commentaires

#1 - Le 27 octobre 2012 à 17h59 par Ariane
Pour avoir travaillé deux fois un mois avec Annick en temps que saisonnière, et donc ayant maintes occasions de l'observer travailler, je ne vois pas comment on peut accuser Annick de mal gérer le camping.
Annick s'appliquait consciencieusement à la gestion du camping, qui implique une comptabilité importante (et même pas toujours évidente), des va-et-vients incessants dans les allées du camping quelque soit le temps pour "brancher et débrancher" les campeurs, la gestion des entrées et sorties, des appels, et bien évidement depuis cette année de l'aire de camping-car (soit disant autonome et automatique...).
Annick joue dans le camping à la fois les rôles de gestionnaire, comptable, électricienne, police (lorsque des campeurs sont génants), et j'en passe, et le tout en étant en contact avec les campeurs.
Je ne pense pas que tout le monde puisse réussir à porter autant de casquettes, le tout avec autant de sourire qu'Annick dispense.

"Depuis plusieurs années nous devions régler un état conflictuel permanent avec le régisseur suppléant." -> Pour ma part, la régisseuse suppléante à qui j'ai eu affaire la première année (et encore cette année en remplacement) n'était pas du tout en conflit avec Annick, bien au contraire.
D'après ce que m'ont rapportés les campeurs cette année, "l'état conflictuel permanent" était plutôt dû à la régisseuse suppléante et non à Annick.
Je persiste à dire qu'Annick est quelqu'un de particulièrement dévouée au camping et aux campeurs. Ces derniers avaient beaucoup de plaisir à revenir au camping, et particulièrement pour la joie de revoir Annick.
Je suis presque sure que beaucoup ne reviendront pas l'an prochain si Annick n'est plus au camping, puisqu'elle était celle qui permettait aux campeurs habitués de supporter les douches froides, les toilettes trop basses, et les autres désagréments de la vie dans un camping.
C'est fort dommage que la mairie ait pris une décision aussi injuste.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter