Le Pouliguen Infos

Le Pouliguen fait le point sur les travaux

Avec l’entrée dans l’automne, la saison des travaux a débuté. Pour cette fin d’année, cinq opérations ont été engagées...
Chemin des lauriers
Chemin des lauriers

Ecole Paul Lesage :

Confort et économies programmées Surélévation des garde-corps, pose de barrières... Cet été, l’école Paul Lesage a bénéficié de travaux offrant confort et sécurité supplémentaires aux élèves, comme aux enseignants. Lors des vacances d’automne, l’accent a été mis sur les économies d’énergie. Les 28 fenêtres du premier étage (côté rue Paul Lesage) ont été changées. Les menuiseries en aluminium sont venues remplacées celles en bois, pour une isolation optimale. Une nouvelle chaudière gaz à condensation a été installée. Jacques d’Estève de Pradel, adjoint aux travaux et à la sécurité, indique : « Mieux adapté, moins énergivore et plus économe, cet investissement s’avérait nécessaire, à tous les niveaux ». Par ailleurs, quatre rampes ont été posées aux entrées des bâtiments, en vue d’améliorer l’accessibilité, notamment pour les personnes à mobilité réduite.

Chemin des Lauriers : simplicité préservée

Reliant l’avenue de Kerhaut et celle de Kerdun, le chemin des Lauriers dessert de nombreuses habitations. Courant octobre, la voirie a été reprise. La bande de roulement des véhicules a été habillée d’un enrobé. Les abords ont été recouverts d’un mélange terre-pierre, qui devrait s’engazonner au fur et à mesure. Un soin particulier a été apporté aux entrées des habitations avec la pose d’un bicouche beige. Jacques d’Estève de Pradel, explique : « Nous avons fait le choix de ce type d’aménagement simple, pour toutes les rues situées au sud de la commune, en vue de faciliter l’infiltration des eaux pluviales, tout en conservant un aspect verdoyant ».

Avenue de l’Océan : étanchéité renforcée

L’avenue de l’Océan est l’un des axes principaux du Pouliguen. Il relie le cœur de ville au boulevard Coubertin. La voirie est actuellement reprise. L’objectif est d’assurer la sécurité et le confort des usagers, tout en garantissant l’étanchéité et donc la pérennité de la chaussée.

Les services techniques ont d’abord comblé les légères fissures et interstices apparus au fil du temps. Après ce travail de préparation, l’entreprise Viaud Moter interviendra afin de poser un enduit superficiel, du mercredi 4 au vendredi 6 novembre. Les automobilistes devront alors stationner leurs véhicules en dehors de la zone de chantier. Pendant toute la durée des travaux, la circulation sera alternée. Une quinzaine de jours après ces opérations, l’excédent de gravillons, résultant de l’enduit, seront balayés.

Cœur de ville : rues valorisées

Après avoir réhabilité les halles, les rues de la gare, du Bois, Maréchal Joffre, Paul Lesage, Jean Bart, Lieutenant Lebert et d’Alger, la Ville poursuit, encore aujourd’hui, son travail de valorisation du cœur de ville. Pour cette nouvelle saison, il s’agit de réhabiliter quatre voies créant le lien entre le port et le centre. Le chantier a débuté mi- octobre avec la rue de la Marine. Il se poursuivra dans la rue du Docteur le

Rouzic, puis Carnot, et enfin celle des Caboteurs jusqu’à mi-décembre. Comme pour les rues du Bois et Jean Bart, les espaces seront réaménagés de manière élégante et qualitative : au centre, les enrobés seront grenaillés ; sur les côtés, les pavés seront en granit. Des bandes de plantations seront également prévues. A terme, elles pourront voir pousser des roses trémières. L’entreprise intervenante est Viaud Moter. Des déviations permettent de contourner la zone de travaux.

Route côtière : réseaux effacés

Après avoir réhabilité deux points clés de la route côtière (les abords de la chapelle Saint-Julien Sainte-Anne et ceux du musée Bernard Boesch), la Ville poursuit son opération de valorisation de l’axe touristique. Pour cette nouvelle étape, l’objectif est d’effacer les réseaux : électriques, télécom et éclairage. Avant la saison, la portion allant de la chapelle au musée Bernard Boesch a été traitée. Il s’agit dorénavant d’intervenir sur la portion allant du passage des Evens à la chapelle. Les travaux sont menés par l’entreprise nazairienne INEO Réseaux Ouest. Le chantier s’achèvera en décembre.

05/11/2015 | 0 commentaire
Article précédent : « Attentats : "La démocratie doit continuer à vivre" »
Article suivant : « Conseil municipal : Affaire Colombe une étrange affaire »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter