Le Pouliguen Infos

Le Pouliguen L’opposition s’oppose pour s’opposer et pratique le recours contentieux qui coûte à la commune

Le conseil du Pouliguen a vu le groupe de Norbert Samama se comporter de manière tatillonne.
Norbert Samama filme le conseil du Pouliguen
Norbert Samama filme le conseil du Pouliguen

Sur une simple question de demande de subvention pour financer l’aménagement de la place de la gare, Norbert Samama donna une image caricaturale d’une opposition municipale systématique. Ça ressemblait une cour d’école, heureusement le maire rappela « c’est moi qui préside la séance » puis fit voter la délibération pendant que Norbert Samama jouait les caméramen en filmant le conseil.

La demande de subvention de 300 k€ à la Région était sollicitée dans le cadre de l’aménagement de la gare et du parc de stationnement attenant, la construction d’un parc de stationnement longue durée et l'aménagement de la liaison piétonnière entre le parc de stationnement longue durée et la place de la gare.

La délibération sur le droit à la formation suscita encore un débat stérile de la part du groupe Samama qui reprochait au maire son retard d’un mois aux réponses aux questions posées. Le groupe aurait procédé à un recours au tribunal administratif.  Liz Loday s’est dite « sidérée par la teneur des débats. » Dominique Bretodeau adjointe n’hésita pas à poser la question du coût des nombreux recours contentieux. Yves Lainé souligna que chaque recours contentieux coutait à la commune 6 000 € ce qui monte la note à 18 000 €pour les trois recours en cours.

Le contentieux est lourd au Pouliguen entre majorité et opposition. Le groupe Samama ne sort pas grandi de son comportement aux yeux de l’opinion. Il y a d'autres manières de s’opposer.


 

Auteur : JBR | 30/09/2014 | 8 commentaires
Article précédent : « Un stand de la police sur le marché »
Article suivant : « Festival « A Nau Voix » : circulation et stationnement sur le port »

Vos commentaires

#1 - Le 30 septembre 2014 à 18h51 par Jeanne, Pouliguen
J'ai assisté au conseil municipal hier au soir. Je suis effarée par votre compte-rendu. Il n'a rien à voir avec la réalité.
Les oppositions, deux oppositions en fait, ont exposé des points de vue intéressants. M.Hogoma, Liz Loday et Samama argumentent. C'est raisonné.
M.Hogoma demande de mieux étudier ce projet d'aménagement de la gare. Il parle de 4440m² de terrains constructibles perdus. C'est important cela. Liz Loday, la même chose. Le maire refuse de lui répondre. Liz est atterrée et menace de s'en aller. Devant la faiblesse de la majoirté, M.Samama explique l'abstention de son groupe et demande une étude d'opportunité sur l'offre et la demande de parkings publics au Pouliguen. Logique ! Aucune réponse réfléchie n'a été faite par le maire et ses adjoints. Le maire passe au vote. Voilà ce que j'ai vécu !
Vos mots sur la délibération du droit à la formation m'ont horrifié. Je n'ai pas fait de grandes études pour comprendre que le maire n'a pas respecté la loi. Dans les trois mois de son arrivée, il doit prendre cette délibération. Là, un peu de calcul, il a trois mois de retard, pas un mois, mais trois. Le maire dit qu'il n'avait jamais respecté cette obligation dans son précédent mandat. L'opposition lui a écrit, interrogé. Il ne répond pas. En délicatesse avec mon fournisseur d'accès, après un courrier RAR sans réponse, j'ai saisi le tribunal. là, il m'a proposé une solution. Bien, l'opposition a fait la même chose. Le maire est responsable de cette dépense et s'il est condamné pour ne pas avoir respecté le droit, c'est à lui de payer, pas à la commune. Liz Loday était sidérée par la teneur des débats mais elle parlait du maire et de ses attaques personnelles contre Samama. elle menace de partir à cause du maire !
Ne citez pas l'opinion. Pour moi qui suis dans l'opinion, deux personnes sortent grandies par leur réflexion et leur calme. C'est Liz Loday et M.Samama.
#2 - Le 30 septembre 2014 à 20h46 par zaz', Le Pouliguen
Je pensais ce blog impartial mais en lisant cet article, on comprend que le journaliste a clairement choisi son camp... ce qui est bien dommage!

Redac
Généralement on ne publie pas les attaques contre les journalistes, ici nous publions volontiers pour expliquer. Notre journaliste a eu une vision ubuesque d’un débat puéril qui ne grandit pas l’opposition. Par ailleurs ce dernier reçoit de l’opposition des mails de 1500 mots souvent incompréhensibles alors que le point de vue de l’opposition pourrait se résumer de manière synthétique en 3 lignes. Il en va de même pour les temps de parole au conseil qui dénaturent le point de vue de l’opposition par leur longueur. L’opposition devrait effectivement réfléchir à la manière de s’opposer elle en gagnerait en crédibilité.
#3 - Le 01 octobre 2014 à 09h37 par Jo, Le Pouliguen
Un article bien orienté ... je suis d'accord avec les 2 commentaires précédent ...

Si il y a eu des contentieux, c'est parce que la majorité ne respecte pas les règles et ne réponds pas aux courriers de l'opposition. On ne peut pas faire n'importe quoi impunément et ensuite jeter la faute sur celui qui saisit la justice ... pour moi le coût est à attribué à Yves Lainé plutôt qu'à Norbert Samama ...

En tout cas, je ne crois pas que je reviendrai de sitôt sur ce site ... c'est plus de la critique que du vrai journalisme ... peu de faits et beaucoup d'opinions ... je m'étais déjà fait la remarque plusieurs fois mais cet article enfonce le clou.
#4 - Le 01 octobre 2014 à 16h30 par lucile colombe, Le Pouliguen
Monsieur le journaliste, je vous fais cette lettre que vous lirez peut-être si vous avez le temps.....
"Qu'avez-vous fait de votre esprit critique et de la pertinence de vos premières analyses; se sont-elles diluées dans les pots de l'amitié offerts par notre maire après les conseils.
Lisez les articles de Presse O et O France, et vous verrez que leur neutralité et la fidèle transcription des propos tant de la majorité que de l'opposition, renforcent la crédibilité de vos confrères.
Vous vous égarez en déformant des propos
Vous vous égarez en pratiquant des attaques personnelles et vous ne contribuez pas à redorer l'image de la presse.
Vous vous voulez presse d'information; hélas vous tendez vers une presse polémique.
Je doute que mes propos soient rapportés sur votre site, mais dans le cas contraire, je me devrai de saluer votre ouverture d'esprit.
Lucile COLLOMBE l'une des rares présentes au dernier conseil.
**********************


C'est votre avis. Un conseil c'est aussi une ambiance, un ressenti, désolés de n'être pas toujours des greffiers. Les articles quelquefois fâchent, les uns, ou les autres, et ce n'est pas une affaire de majorité ou de minorité. Il n'y a pas là d'attaque personnelle, mais une observation.
La liberté, Madame Colombe ne craint pas la polémique, par contre elle ne tolère pas les insinuations de "dilution", et si nous nous "égarons" c'est peut-être parce que nous ne suivons pas toujours le "droit chemin".
La presse n'a pas à avoir une "image redorée" ; merci pour elle au passage de la piètre idée que vous en avez ; elle doit être variée, et tant mieux si nous pouvons lire plusieurs articles sur le même sujet, traités différemment, et amical salut à nos collègues de la presse papier !

Mais d'accord pour relire avec vous, Madame, les textes de Boris Vian et Mouloudji...Pour eux nous aurons toujours le temps :)
Et par exemple pour le Conseil à un ami...

La Rédac
#5 - Le 02 octobre 2014 à 17h17 par Jeanne, Pouliguen
En tant que femme, je voulais aussi évoquer l'absence de courtoisie du maire qui a refusé de répondre à Liz après son long exposé et ses questions. Je n'ai pas apprécié ce dédain face à une femme qui s'exprime. Cela me rappelle les débats d'en haut. M.Samama était gêné. Il a bien fait de ne pas intervenir comme il l'a dit "par politesse". Il a refusé l'ordre du maire de parler. En faisant cela, il a obligé le maire à répondre à Liz, même sans être de la même opposition. Oui, c'est bien ! Les femmes doivent être respectées par les hommes en politique !
#6 - Le 03 octobre 2014 à 22h39 par fantomette
Le journaliste ne fait que son travail et un bon travail.
Evidemment les colistiers de LPA jouent les vierges effarouchées - Comme d'habitude. Mr Samama joue le pompier incendiaire et après il se fait passer pour la victime. Quelle plaie cette opposition qui n'est pas constructive...
#7 - Le 06 octobre 2014 à 10h25 par Jeanne, Pouliguen
Présente, pour moi, le pompier incendiaire était le maire. Pourquoi ? Allumer le feu est le seul moyen trouvé pour ne pas répondre sur le fond. L'opposition de Liz ou Samama est constructive mais la majorité refuse de construire avec. la difficulté est là.
#8 - Le 26 novembre 2014 à 11h11 par Bisounours, Le Pouliguen
Vous vous emballer tous allez donc aux conseils chaque mois ce n'est pas facil pour un journaliste de s'y retrouver entre un maire***MODERATEUR***un groupe Lpa toujours dans l'agressivité voulant à tout pris ce faire passer pour un calimero mais au bout du compte et plus ***MODERATEUR*** que le maire le groupe cannone qui lui au moins relève les débats mais n'est pas écouté ni respecté , les liurnalustes doivent rapporté tout cela quel boulot la critique est facil mais l'art est plus difficile !!!

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter