Le Pouliguen Infos

Les cinq mousquetaires de l’UCP

Le 15 novembre dernier, lors d’une AG extraordinaire, après la démission du bureau de l’UCP (Union des commerçants du Pouliguen), a été mis en place un nouveau collectif qui se veut créateur d’événements.

« Nous partons d’une page blanche »

Un pour tous (les commerçants), tous pour une (ville):  trois femmes, deux hommes composent pour l’instant l’UCP du Pouliguen. Volonté affichée : insuffler de la vie et de la création. Ce noyau qui a bien l’intention de germer a beaucoup d’ambitions, pour l’instant peu de moyens, mais énormément de projets.
Pas de hiérarchie dans le groupe, il fallait bien un président, c’est Virginie Steel qui s’y est collée, sans aucune prétention : « On a divisé les tâches par quartier, on travaille ensemble dans l’intérêt de tous les commerçants ». L’idée est de déléguer en fonction des emplois du temps de chacun.
Le marché de Noël sera assuré avec l’aide logistique de l’ex bureau : « Ils seront présents pour nous aider et même un peu par la suite, notamment dans la recherche de sponsors ».
Sur l’analyse de la démission de l’ancien bureau « On peut les comprendre, deux personnes s’occupaient de tout sur les 11 au départ, un peu trop sur les épaules, un peu usant, surtout lorsqu’on sait que 140 commerçants travaillent sur le Pouliguen ».

Questionnaire

Les commerçants viennent de recevoir dans leur boîte à lettres, un questionnaire reflétant les remontées venues aux oreilles des cinq ; des pistes et des souhaits, mais aussi du mécontentement.
« Que faut-il faire pour améliorer les choses ? » C’est le but de ce quizz à remplir selon des critères d’appréciations (plus ou moins d’accord).
Parmi les questions/interrogations/souhaits/grognes : Un marché nocturne estival place des halles ; la fermeture à la circulation autour du port en juillet et août ; qui des concerts d’été ? Créer des cartes de fidélité/réduction pour les parkings dans les zones commerçantes ; faire du quartier Delaroche Vernet un pôle artistique.
« L’on demande aux commerçants d’être super réactifs, ils ont une semaine pour renvoyer leurs réponses ». La synthèse sera effectuée après les fêtes de fin d’année.
 

« Il faut que la ville bouge… davantage »

C’est donc à partir de cette base de données que l’UCP va réagir et ensuite mettre en place les opérations pour l’année prochaine. Mais « L’on ne fera rien de nouveau sans avoir eu l’opinion de chacun, savoir ce qu’ils ont envie de faire de leur ville ; c’est vraiment tous ensemble que nous devons agir ». L’objectif prioritaire est la quinzaine commerciale du mois de juin.
« On va faire différemment », il faut dire que les trois filles du groupe sont dans « le monde de la création ». « Cela va changer des choses, bien sûr, nos idées ne sont pas forcément toutes bonnes, on va les suggérer, ce n’est pas forcément cette année qui l’on verra les fruits ce qu’on va pouvoir lancer ».
La nouvelle équipe suscite de l’enthousiasme de la part d’autres commerçants et l’accueil municipal semble positif. Récupérer un maximum d’infos et aider tout le monde reste le mot d’ordre du nouvel UCP avec un souhait : « Il faut que la ville bouge… davantage ».
Une première réunion de synthèse est prévue à la mi-janvier.
Pratique :
Le bureau de l’UCP : Virginie Steel (Galerie 7'L), Michel Lemoing (Arte Cuccina), Marie Croiser (Les Jardins d'Anna), Sabrina Pasquiou (L'Aparté), Daniel Ketzelmann (Cartes postales anciennes).

Auteur : JRC | 29/11/2011 | 0 commentaire
Article précédent : « L’UACP new look 2012 »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter