Le Pouliguen Infos

Les commerçants de la rue du Centre chantent en chœur

Le monde attire le monde, dit-on. Un principe bien connu que l’on peut vérifier dans les rues commerçantes. Et lorsque les cafetiers et restaurateurs se prennent en main pour créer leurs propres animations, c’est encore mieux. C’est ce qui se passe rue du Centre où ils sont cinq à mutualiser leurs moyens pour dynamiser leur quartier.

Assez naturellement, une animation, un concert, un spectacle organisé dans un café ou dans un restaurant profite aux enseignes voisines. Rue du Centre, Le Clipper, Les Mondes, Pizza Napo, L’Arc Ange et Crêpe Appart, ont compris tout l’intérêt de travailler ensemble, ce qui ne va pas sans donner au quartier une ambiance très chaleureuse. « Lorsque l’un d’entre nous a l’opportunité d’organiser quelque chose, il en parle aux autres. Si nous sommes tous d’accord, on s’organise pour le financement et c’est parti ! Celui qui a pris l’initiative s’occupe de demander l’arrêté municipal à la mairie. Ensuite chacun s’organise dans son commerce », explique Peggy, la patronne du Clipper.
Mercredi soir, c’est elle qui a eu l’idée de faire venir le groupe « Les Mals de mer » (et non plus « Les Mâles de mer » pour des histoires de noms de domaine). Le groupe, désormais très réputé en Presqu’île Guérandaise, est bien rôdé aux concerts de rues et de terrasses. « Thierry Goudédranche (Croisicais et musicien) est un ami, c’était une belle occasion », ajoute Peggy. Avec les chants de marins au son des accordéons et de la bombarde, et avec la verve de Yann Joncour, peu de chance de se planter. Dès les premières notes, les passants s’arrêtent et se posent à une table pour consommer.
Pourtant, le concert était initialement prévu samedi soir. Mais la pluie a eu raison des bonnes intentions. Mercredi, ce coquin de ciel orageux a bien versé quelques gouttes, mais pas de quoi doucher l’enthousiasme des « Mals de mer » et de leur public. Ca sentait bon l’atmosphère des soirs d’été, dans des rues sans voiture, où les chants et les applaudissements se font écho d’une terrasse à l’autre.
Ce genre d’initiatives sera prochainement renouvelé, ce qui n’empêche ces cafetiers et restaurateurs de participer activement au groupement commercial. Toutefois, cette synergie, cette volonté de se prendre en main et d’animer un quartier, est un exemple à méditer et certainement à suivre et encourager.
 

Auteur : YD | 19/08/2011 | 0 commentaire
Article précédent : « CFE, Cap Atlantique veut amortir la hausse qu'il a votée »
Article suivant : « Sirena, en haut de la vague »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter