Le Pouliguen Infos

Les halles et le boulodrome

Deux thématiques récurrentes alimentent les débats du conseil municipal depuis des mois. Le dernier n’a pas failli à la règle, celle des affrontements entre majorité et les deux oppositions.

On vote tout d’abord une convention d’adhésion au conseil en énergie partagé entre la ville et CapA, cela concerne une analyse énergétique des 44 bâtiments municipaux pour envisager les économies à réaliser.

Mise en jambes électrique

Et première intervention de Norbert Samama : « On a déjà payé pour une étude carbone qui n’a jamais été rendue publique ; il contient déjà des propositions de réduction ».
Christian Canonne : « Je suis sidéré, personne n’a lu ce document ». Yves Lainé d’expliquer : « Qu’il n’y a pas de secret et qu’il sera utilisé par le conseiller en énergie partagé ».
Votées ensuite une convention avec le SYDELA* pour la réalisation d’un diagnostic des installations de l’éclairage public (1 411 points sur la commune) ; puis une participation financière au programme d’effacement des réseaux électriques.

Les halles sont-elles aux normes ?

Un simple avenant de transfert de marché (maîtrise d’œuvre) va évidemment, de nouveau, engendrer de nouvelles longues explications sur le dossier des halles.
Tout d’abord de Michel Gaonac’h (opposition) s’adressant à Jean-Yves Esnault (urbanisme) : « Le chantier a pris du retard, vous m’avez annoncé le 6 mai, or, c’est loin d’être terminé ». Réponse : « Il faut bien mettre la pression sur les entreprises ».
Puis, outre le fait de savoir si le marché sera entièrement clos de grilles ou pas ; en fait, seuls les étals intérieurs seront protégés, arrive cette question un peu surprenante à ce stade de finitions des travaux. Elle émane de Christian Canonne : « Le marché est-il aux normes ? ».
Il semble que oui, si l’on en croit la réponse de Vincent Leu « Les services sanitaires ont assisté à une réunion de présentation du dossier et n'ont rien trouvé à redire ; tout est en règle ».

Exonérer les commerçants

Plus tard, les halles reviennent sur le devant du parvis avec deux propositions énoncées par  Yves Lainé. « Exonérer les commerçants des halles pour 2012 des droits de places à hauteur de 75% des coûts de transfert des étals et exonérer de 30% les achats des commerçants concernant les stores bannes et les jupes d’habillage des étals » (pour une harmonie architecturale de l’ensemble).
Christian Canonne s’offusque : « Il n’y a pas de délibération de la commission des finances sur ce sujet, celle qui nous est présentée n’a strictement rien à voir ; cela manque de précision ». Et puis, « Rien n’est fait pour les commerçants autour des halles qui ont aussi subi une perte de chiffre d’affaires. On est en train de créer une usine à gaz ».
Yves Lainé : « Ces modifications font suite, justement aux discussions qui ont eu lieu en commission des finances ».
Norbert Samama propose de son côté : « Une aide  à tous les commerçants impactés, égalitaire claire et transparente ».
Yves Lainé : « Notre démarche est d’aider de façon équitable les commerçants. On ne peut pas attendre. Si on a refait les halles, c’est pour qu’elles soient attractives, qu’elles dynamisent le commerce local et soient productives pour la ville ». Le coût de cette exonération est estimé à environ 15 000 euros, annonce le maire, mais pas la date d’ouverture de la structure au toit de verre. 10 abstentions.
 

Le complexe du boulodrome 

Le vote d’une demande de subvention auprès de la DETR * concernant le volet culturel (salles de réunion) du futur boulodrome va engendrer de nouveau un débat de fond et de forme sur le sujet.
Yves Lainé : « Nous poursuivons notre démarche de demandes de subventions pour arriver à 50% afin de mener à bien ce projet ».
Elisabeth Laudais revient sur le fond du dossier : « Quel est l’intérêt pour le Pouliguen d’investir dans un boulodrome d’un 1,3 millions d’euros ? Même si je n’ai rien contre les boulistes, pourquoi ce sport plus qu’un autre ?... Il y a un manque d’équipements culturels en direction les jeunes, pourquoi pas une salle de musique ? ».
Une intervention qui va énerver Valérie Ganthier (adjointe aux sports) : « Parce qu’il y avait un manque, ce projet à une vraie dimension sportive, celui de pouvoir accueillir des compétitions et des concours nationaux. Je ne vois pourquoi on stigmatise la pétanque, parce que pour moi, quand on aime le sport, on ne raisonne pas en terme de chiffres ».
« Il faut une réunion publique »
La position de Christian Canonne : « Je suis défenseur dans la Presqu’île d’un boulodrome régional avec un financement intercommunal et je suis un ardent adversaire d’une salle mixte sportive et culturelle, je ne crois pas au mélange des deux ».
De son coté Norbert Samama demande : «  Un vrai débat sur un projet précis et une réunion publique pour que les Pouliguennais donnent leurs avis ».
Valérie Ganthier répond : « ça fait deux ans  que l’on en parle, on a fait tout ce qu’il fallait en terme de concertations ; on a été élu, c’était dans notre programme, on ne prend pas en traître les habitants ».
Puis, le débat s’est longuement poursuivi sur l’utilisation de ces deux salles, dont la plus grande pourrait accueillir l’association des bridgeurs et sur son implantation (Cramphore).
Yves Lainé conclut : « Cet investissement était prévu dans notre campagne électorale (Pétanque, tir à l’arc, bridge et les salles de réunions). Si on avait fait un boulodrome classique, on n’aurait pas obtenu de subventions et cela aurait coûté aussi cher, pour le même prix, on aura beaucoup plus. Notre démarche est tout à fait raisonnable, c’est un projet qui, globalement tient tout à fait la route ».
Une réunion (de quartier) de présentation est annoncée pour le 12 juin. 10 abstentions.
Le reste du conseil est expédié à vitesse "grand V", des délibérations concernant des dossiers techniques intéressants en particulier les agents territoriaux (Régime indemnitaire, tableau des effectifs…) et des pertes de créances irrécouvrables.
Enfin, dans les questions diverses est revenu le dossier de la mercerie Les trésors d’Emi. Nous y reviendrons.
* SYDELA : Syndicat départemental d’énergie des Pays de la Loire.
* DETR : Dotation d’Équipements des territoires ruraux.



 

Auteur : JRC | 11/05/2012 | 1 commentaire
Article précédent : « Colonnes municipales »
Article suivant : « Un stage de cirque pour les petits »

Vos commentaires

#1 - Le 14 mai 2012 à 15h38 par Samuel, Le Pouliguen
Si je comprends bien, ce boulodrome viendrait s'implanter sur les terrains de basket/tennis et de hand qui se situent à côté du collège.
C'est donc aussi "mettre à la porte les jeunes qui viennent y jouer au foot, basket ou autre, ainsi que les collégiens qui viennent y faire du sport avec leurs professeurs ?

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter