Le Pouliguen Infos

Les halles font leur révolution

Ce lundi les 15 commerçants des halles ont déménagé leurs étals vers la salle Marcel Baudry à environ 200 mètres de là pour permettre les travaux de modernisation.
Damien Rio
Damien Rio

Les halles du Pouliguen vont être rénovées. Les commerçants se sont donc déplacés ce lundi pour laisser la place à un chantier de plusieurs mois, jusqu’au printemps. Une structure de verre remplacera le toit d'ardoise. Ces travaux seront couplés avec des aménagements de mise aux normes.

Déménagement express

Les stands ont été déplacés au pas de charge. Le transfert a commencé sur les coups de 5 heures du matin. À 10 heures, la moitié du travail était accomplie. Et dès demain, mardi, vous pourrez retrouver dans la salle Baudry les produits frais que vous aviez l’habitude de vous procurer dans les halles. D’ailleurs, à part le site géographique, les habitudes restent les mêmes avec une ouverture 6 jours sur 7 (sauf le lundi). Le marché avec les autres camelots demeure également aux mêmes jours : le mardi, vendredi et dimanche jusqu’au mois de novembre avant de passer à la configuration automne-hiver et un marché deux jours par semaine, le vendredi et le dimanche.

Une chance pour le commerce de centre-ville
Nous n’avons pas rencontré tous les commerçants des halles, mais ceux avec lesquels nous avons discuté sont satisfaits de la modernisation annoncée. Par exemple, Damien Rio, le primeur de l’enseigne «Le pré de la fontaine», estime que ce projet de transformation des halles ne peut que «redynamiser ce marché» et n’hésite pas une seconde à consentir l’effort de s’expatrier provisoirement dans la salle Marcel Baudry. «Nous aussi nous devons faire des efforts. Une fois réaménagées, ces nouvelles halles vont durer toute ma vie de commerçant. Je vais en profiter aussi pour investir dans un nouvel étal, plus haut et rétractable».
Avant Damien Rio, l’affaire appartenait à son père, et cela fait désormais 40 ans qu’elle est ouverte dans les halles. Suffisamment longtemps pour avoir vécu un premier déménagement, toujours pour cause de travaux, en 1974. Les vieilles halles datant de la fin du XIX° siècle et érigées à la place de l’ancienne église de la ville avait été rasées pour construire l’édifice que nous connaissons actuellement. À l’époque le chiffre d’affaires avait baissé. Damien Rio s’attend également à un manque à gagner mais «on ne peut pas tout avoir. C’est déjà une chance cet investissement pour le commerce en centre-ville», dit-il en faisant contre mauvaise fortune bon cœur, d’autant que les travaux ont lieu en période creuse dans son activité.
Même son de cloche chez Thierry Blanchet, de la poissonnerie Michel : «C’est certain que ça induit des changements, il faut qu’on s’habitue, mais c’est bien ce renouvellement. Et puis on reste quand même dans le cœur de ville le temps que ça se fasse.»

Un monument emblématique
La municipalité est bien consciente de la gêne occasionnée, et notamment pour les commerces adjacents aux halles, en premier lieu ceux qui sont directement dans la zone de chantier, sur la place. C’est d'ailleurs chez eux que le projet a le plus été critiqué. Mais Vincent Leu, le Vice-président de la commission paritaire du marché et de la commission des commerçants, assure que les accès à la place ne seront jamais bloqués en totalité. De même les jours de marché, les camelots continueront de s’installer rue du centre. L’axe qui relie l’église à la place des halles, garantissant un minimum de passage dans cette zone. Cela rassure Sébastien Maitrugue de la rôtisserie «cage à poules». «Ce qu’on craignait le plus c’est qu’il n’y ait plus le marché dans la rue. C’est exact qu’on compte beaucoup sur les jours de marché pour travailler, même si les affaires marchent bien aussi à la sortie de la messe !».
Vincent Leu attend également un marché étoffé début 2012 avec un afflux de camelots dans la commune provoqué par la réfection de la place du marché à la Baule à partir du mois de janvier.
Pour lui, «le futur édifice, avec son toit en verre, sera un monument emblématique du Pouliguen. Il mettra en valeur l’architecture des autres bâtiments de la place. Ce sera beaucoup plus aéré, plus lumineux. L’épaisseur du verre a aussi été étudiée pour que le soleil ne chauffe pas à travers. Un système d’auvents complétera le dispositif.» Outre le toit, les travaux vont aussi concerner le réseau des eaux usées, et l’intérieur même des halles qui seront closes en dehors des heures d’ouverture. La ville a également fait l’acquisition d’un immeuble sur la place. Au rez-de-chaussée on y trouvera un local poubelles et des toilettes pour handicapés. Les appartements du premier étage seront loués.
Les travaux doivent durer jusqu’au printemps 2012, même si la date à laquelle les étals retourneront sous les halles reste encore assez floue. Mais selon le maire, Yves Lainé, la réinstallation est prévue au plus tard fin mai.
 

Auteur : GG | 26/09/2011 | 4 commentaires
Article précédent : « Un inventaire remarquable »
Article suivant : « Le grand livre du PLU »

Vos commentaires

#1 - Le 26 septembre 2011 à 21h52 par epsilon, Le Pouliguen
Si des travaux de rénovation et de mises aux normes des halles étaient nécessaires, pourquoi refaire la toiture?
Quel gaspillage d'argent!
#2 - Le 28 septembre 2011 à 19h07 par Bernie
*************MODERATEUR***********ALLUSION CALOMNIEUSE
#3 - Le 29 septembre 2011 à 07h37 par Commerçant, Pouliguen
C'est une très belle réalisation architecturale une fois terminée tout le monde adhérera et la polémique inutile s'arrêtera comme souvent.

Bravo Monsieur Le Maire et ne vous laissez pas intimider par "le plan de circulation"
#4 - Le 29 septembre 2011 à 19h08 par epsilon, Le Pouliguen
Les clients du marché se moquent bien de l'architecture des halles, ils viennent pour acheter des produits! A " commerçant", pensez- vous que la rénovation des halles attirera plus de monde? si vous le croyez, vous êtes bien naïf! Beaucoup de pouliguennais partage mon opinion. Mr Lainé dépense très mal l'argent de nos impôts.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter