Le Pouliguen Infos

Les Korrigans le tribunal a tranché mais des questions se posent

Placé sous contrôle judiciaire l’association les Korrigans attendait le verdict du tribunal. Ce dernier a tranché mais des questions restent en suspens.

L'association Les Korrigans géraient les activités de la Maison de l’enfance Mecs, le CPIE Centre Permanent d’initiatives pour l’Environnement, et l’accueil des classes vertes sur le site du Pouliguen.

Des repreneurs se sont manifestés pour les trois activités. L’association d’environnement Loire Océane a repris le CPIE avec un nouveau siège social à Guérande. Quatre licenciements ont été effectués sur les huit salariés. La Mecs a été reprise par l’association d’action éducative de Loire-Atlantique en liaison avec le conseil général qui encadre les jeunes en grandes difficultés. Il y a eu quatre licenciements sur les 22 existants.

Pas de repreneur pour le centre d’accueil car dans la rédaction du nouveau bail la mairie avait demandé comme condition que ce soit une association type CPIE. Bien qu’une entreprise commerciale ait postulé, l’offre n’a pas séduit la Ville qui ne voulait pas passer d’un bail civil à un bail commercial.
Le plus surprenant reste que la Ville n’a pas produit sa créance de 120 000 € auprès de l’administrateur judiciaire sur les loyers impayés, alors qu’il y avait vraisemblablement une possibilité de règlement.
Yves Lainé a affirmé n’avoir aucune pensée de projet immobilier à cet emplacement, il s’est dit désolé pour les personnes qui ont perdu leur emploi.

L’association les Korrigans sera vraisemblablement dissoute après la liquidation judiciaire par le tribunal.
 

Auteur : JBR | 12/02/2013 | 1 commentaire
Article précédent : « Animations pour les vacances scolaires de février »
Article suivant : « Les platanes de la promenade en soins palliatifs »

Vos commentaires

#1 - Le 13 février 2013 à 22h20 par Samuel, Le Pouliguen
Il est bien dommage de constater que peu de choses on été faite pour sauver le CPIE… Bref, des emplois qui partent, un lieu important du monde associatif pouliguennais qui coule. Mais que fait la municipalité ? Comment peut-on dire vouloir attirer des jeunes et en même temps laisser les emplois disparaître ???!

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter