Le Pouliguen Infos

Les mercredis musicaux se portent bien

Les mercredis musicaux sont désormais une tradition l’été au Pouliguen. Instaurés depuis moins de 10 ans à la demande du père Joël Guibert, c’est devenu un rendez-vous à ne pas manquer. Bilan de l’été 2011.

L’entrée est libre et gratuite, les artistes de bonne qualité et les bénévoles (une dizaine) amicaux. L’église de Saint-Nicolas s’ouvre plusieurs mercredis par mois pendant la saison pour accueillir des groupes. Pour Evelyne Marcille, de l’association les Mercredis musicaux, « elle a une bonne résonance et met les ensembles en valeur ». Ces soirées, créées sous l’impulsion du père Joël Guibert, continuent avec son remplaçant, le père Fred Rousteau. « Nous avons la chance d’avoir des prêtres qui acceptent avec plaisir les musiciens et le public, du moment qu’ils respectent les lieux. D’ailleurs cet été nous n’avons même pas entendu sonner de portable ! »
Le bilan est positif pour cet été, en
légère augmentation par rapport à 2010 : « nous sommes passés de 7 761 € à 7 766 € de recette, soit de 745 € à 841 € de dons pour l’église », ajoute Evelyne Marcille. Il faut dire que les concerts sont très appréciés par le public qui vient selon sa sensibilité : gospel, musique lyrique… Les concerts étant gratuits, les groupes viennent gracieusement. Leur rétribution varie selon ce que donne le public lors du passage de corbeilles à l’entracte. « La quête va aux artistes, seuls 15 % reviennent à l’église. Même si la quête a été bonne, la part de l’Eglise ne dépasse pas 120 € », précise Evelyne Marcille. Cette année, ce sont les Cosaques du Don qui ont recueilli le plus de suffrages (financièrement parlant) avec 1 469,50 €.
L’association repart dès la rentrée à la chasse aux groupes pour la saison 2012, le choix étant définitivement arrêté en février. Certains groupes sont devenus des incontournables comme ceux de gospel. « Bien sûr nous essayons d’avoir quelques chants plus inspirants, mais nous sélectionnons de la musique profane. Pour l’été prochain, j’aimerais que nous ayons un groupe phare comme les Cosaques ou un groupe de gospel en juillet et en août pour que tous les touristes puissent en profiter », confie Evelyne Marcille.

 

Auteur : AP | 15/09/2011 | 0 commentaire
Article précédent : « Pas de buffet pour la Noce »
Article suivant : « Pouli’folies : the show must go on »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

 Publicité
Audiences annuelles des sites du réseau Media-Web
 Twitter réseau Média Web
Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter