Le Pouliguen Infos

Pas de vrai « débat » d'orientation budgétaire au conseil municipal

Le débat d'orientation budgétaire était présenté au Pouliguen au conseil municipal de vendredi soir.

Loïc Debatisse premier adjoint et délégué aux finances a présenté devant un conseil clairsemé le DOB pour 2014, rappelant que durant la mandature qui se termine la commune a investi 17 M€, la dette étant ramenée de 7,299 à 5 107 k€, et  affichant un « optimiste relatif » dans un contexte compliqué pour les communes avec la diminution des dotations. Le but étant surtout de contenir les charges de fonctionnement et ne pas augmenter la fiscalité, de valider un emprunt de 900 k€  et de maintenir le niveau d'investissement. Il lui sera objecté que pour réduire la dette, la Commune « a vendu du patrimoine, utilisé les fonds de l'Erika...», le maire répondra « non, nous n'avons pas fait que vendre, nous en avons acheté plus que nous n'en avons vendu, regardez nous avons acheté aussi ». Mais ni l'un ni l'autre ne fournira de chiffres.

Pour Elisabeth  Loday de l'opposition, les 2,8 M€ annoncés pour l'investissement paraissent « très ambitieux » quand les 3 M€  (3,5 - 0,5 si on admet le report pour le boulodrome) inscrits au budget prévisionnel de 2013 n'ont été réalisés que pour 1,8 M€. Elle préférerait une prévision à 1,8 M€ pour être plus « correct », plutôt que d'observer 58 à 60 % de réalisation, qui serait un budget « plus réaliste ». Elle demande aussi à être  informée sur les réalisations effectuées comprises dans les reports (1,198M€).
Christian Canonne comme souvent, « illustre » les propos mesurés et factuels de sa co-listière, et glisse comme souvent aussi, ses consignes à la presse, « je ne sais si la presse  annoncera que les vestiaires de Codan sont inscrits depuis cinq ans, et toujours pas faits ». Il prône « des budgets vraisemblables ». La majorité répond que peu de communes réussissent à tenir la totalité de leurs prévisions en terme d'investissement, que les vestiaires seront réalisés cette année et « qu'il y avait des raisons pour qu'ils n'aient pas été faits », le maire reconnaît « que ça été un peu long ».
Norbert Samama est inquiet et s'interroge sur « la crédibilité du débat ». Il s'agit d'établir « une stratégie financière » pour les années à venir. Et de souligner les réalitions non effectuées, et reportées. Il souhaiterait une autre méthode de préparation des budgets et une meilleure définition des priorités.
Le DOB c'est l'occasion annuelle de discuter (sans voter) sur de grandes orientations pour la Commune, mais malgré les efforts de Norbert Samama opposition ‒ demandant des précisions sur les dépenses d'investissement totales engagées dans les prochaines années, pour la gare, le chiffrage du chauffage dans l'église, le réhaussement des berges ‒  le « débat » ne prendra pas.
Concernant les travaux de la gare, ils ne devraient pas être pris en charge par la ville selon Christian Canonne mais par la région et accepter d'en financer une partie c'est se priver de mettre d'autres bâtiments de la commune aux normes handicap pour 2015.

Le « vrai DOB est en ville »

Pour Christian Canonne « on fait un DOB pour un mois parce que c'est obligatoire », le « vrai débat a lieu devant les électeurs »  « le vrai DOB est en ville », « pas la peine de s'étendre », comme si la discussion de ce soir n'avait pas d'intérêt.

Les candidats sont en campagne, déjà, dehors, et tant pis pour le débat d'orientation autour de la table du conseil. Chacun désormais chasse pour son compte au Pouliguen et certains le font savoir, plus que d'autres, qui (dans l'opposition et la majorité) tentent, tant bien que mal, de faire le travail pour lequel ils ont été élus, jusqu'au bout.





 

Auteur : LY | 22/02/2014 | 0 commentaire
Article précédent : « Un forum spécial jobs d'été »
Article suivant : « Le Pouliguen, station classée de tourisme »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter