Le Pouliguen Infos

Pianos en récital

La musique de chambre dans une chapelle, trois concerts gratuits, c’est la proposition faite par la Ville du Pouliguen pour la troisième année consécutive.

Les concerts font le plein, car ce n’est pas tous les jours que des partitions interprétées sur un Steinway demi-queue résonnent sous les voûtes de la chapelle Sainte-Anne-Saint-Julien et ce, gratuitement. C’est donc à chaque fois un moment d’exception qu’il faut savourer.

Récitals intimes, par l’ambiance du lieu ; ils permettent de déguster entièrement les notes des portées musicales dans des registres variés faisant une part belle à des variations plus ou moins connues de grands compositeurs.

C’est ainsi qu’à trois reprises, vous pourrez savourer Schubert, sans truite, mais avec sonate, Liszt, Prokofiev, Dvorak, Debussy, Chopin, Mozart ou Beethoven. Ce dernier n’ayant pas fait que dans la démesure des symphonies, il a composé aussi pour le piano.
 

Grands amateurs de piano

Robin Stephenson
Robin Stephenson

Quant aux artistes, ils seront six à se partager les trois récitals. Le premier d’entre eux, Robin Stephenson, a un parcours très classique. Il débute des études musicales à six ans, il est agrégé de mathématiques et prépare actuellement un doctorat sur les probabilités.

Il a parallèlement remporté le premier prix du concours international des grands amateurs de piano de Paris en 2011. Il ouvre le festival (le 4 août) dans un programme très varié allant de Schubert (sonate n°13) à Kapustin (sonate n°6).

Un duo père-fille pour quatre mains, exercice qu’affectionnent particulièrement Léa et Pierre Relkin, (le 18 août). L’homme est par ailleurs expert judiciaire en objets d’arts auprès de la cour d’appel de Paris. Sa fille, ingénieur, vit aussi parallèlement une passion pour le piano et a reçu de nombreux prix. Ensemble ils emmèneront le public, notamment du coté de chez Brahms et Saint-Saëns (avec des extraits du Carnaval des animaux).

En seconde partie, Chopin s’invite entre les doigts de Sandra Petit dans la sonate n°3 en si mineur - opus 58. Cette avocate a également de fortes références musicales comme le conservatoire national supérieur de musique de Lyon.

Un violon s’immisse

Pierre Hamel
Pierre Hamel

Notons que pour la première fois, le récital s’ouvre à un autre instrument (le 25 août) avec un duo piano-violon. C’est Pierre Hamel qui tient l’archer. L’homme est le second violon de l’orchestre Colonne fondé au siècle dernier et actuellement dirigé par Laurent Petitgirard.
Il l’accordera aux touches domino d’Ariel Sirat, autre lauréat du concours national des grands amateurs de Paris dans un programme Mozart (sonate en mi mineur k.304) et Beethoven (sonate n°5, Le printemps). Ils joueront également en solo, respectivement du Bach et du Chopin.

Pratique :
Il faut retirer les places à l’office du tourisme (jauge limitée) et ce, une semaine avant chaque concert. C’est donc déjà possible pour le premier récital.
Tél. : 02 40 42 31 05
contact@tourisme-lepouliguen.fr

29/07/2012 | 2 commentaires
Article précédent : « Les troisièmes Pouli’folies seront solidaires »
Article suivant : « La Boîte carrée s’invite au Nau »

Vos commentaires

#1 - Le 09 avril 2014 à 17h27 par Crystèle haudebourg-Savignac, 92100
Bonjour,

est-il possible de récupérer le programme du festival de piano été 2014 ?

Je vous en remercie.

Cdt
#2 - Le 15 avril 2014 à 18h49 par Alain Pichon, Le Ppouliguen
Bonjour Madame,
Je suis l' adjoint à la culture de la ville du Pouliguen

Prenant connaissance de votre message,je vous engage à prendre contact avec notre service communication afin d'obtenir la programmation que vous souhaitez.

Salutations à vous.

A.Pichon

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

 Publicité
Audiences annuelles des sites du réseau Media-Web
 Twitter réseau Média Web
Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter