Le Pouliguen Infos

Première victoire face à Chantepie pour la Mouette Volley : quel soulagement !

Les deux derniers de la classe en ce début de championnat de Nationale 3, l’AS Chantepie et La Mouette Pouliguennaise se retrouvaient ce dimanche à la salle de l’Atlantique. Une rencontre capitale tant sur le plan comptable que psychologique. Un match avec de la tension, beaucoup de suspens et un scénario surprenant où l’équipe coachée par Claude Goujon a fait preuve d’une incroyable détermination pour l’emporter au terme d’un tie-break bien maîtrisé. La Mouette a retrouvé le sourire et repart pleine de confiance pour les prochaines échéances.

La jeune équipe de Chantepie est certes prometteuse, mais son entraîneur, Pascal Combettes, attendait mieux de sa formation. « Je savais que ça n’allait pas être facile, mais nous n’avons pas joué comme on l’aurait dû. On s’est laissé avoir, notamment par les services très courts du Pouliguen. Je suis vraiment déçu, mais bravo à nos adversaires. Nous n’avons pas réussi à résoudre les problèmes qu’ils nous ont posés », ajoute le coach. Pourtant, la victoire a longtemps hésité avant de choisir son camp.

Crispés lors de leurs deux derniers matchs, les Pouliguennais n’ont pas failli à leur mauvaise habitude. Alors qu’ils menaient logiquement 14 à 7 dans un premier set bien engagé, le doute s’est à nouveau installé dans les esprits et le jeu s’est délité jusqu’à la perte de la manche, 21 à 25. La bonne centaine de supporters des verts a vu le scénario catastrophe se dessiner. Mais c’était sans compter sur la hargne de Fabrice Kolsky (18 points) et le talent du jeune pointu, Antoine Griveau (19 points). A eux deux, ils ont survolé le second acte, 25 à 17. Et bien soutenus par Thomas Gendron en attaque et Yves-Marie Lefeuvre au block, ils se sont imposés dans une troisième manche épique, remportée sur le fil, 27-25.

Patatras dans le 4e set : « On manque encore de motivation dans ces moments importants. C’est dommage car ça nous enlève un point ». La jeunesse de la banlieue rennaise se révolte et assomme les expérimentés Pouliguennais, dépassés dans le jeu, et très nerveux sur le parquet à l’image de l’avertissement reçu par Antoine Griveau. Un sévère 15-25 qui ne présageait rien de bon pour le tie-break.

Et pourtant, la Mouette avait bien l’intention de clouer le bec à Chante… pie ! Surtout ne pas se faire couper les ailes au moment de l’envol dans ce championnat ô combien difficile. « On s’est vraiment accroché, même à zéro-deux au tie-break, on n'a rien lâché », ajoute Claude Goujon. C’est fortement poussés par le public et avec enthousiasme que les locaux arrachent cette première victoire ! Les sauts de cabri sur le parquet, avec en fond musical « Allez, qui c’est les meilleurs, évidemment, c’est les Verts », témoignent de toute la joie qu’apporte ce succès à un club qui commençait un peu à douter. Surtout, elle démontre que la Mouette est capable de vaincre en cinq sets, même si c’est difficile sur le plan physique. Enfin, elle vient récompenser la fidélité des supporters. Il y aura encore de beaux dimanches après-midi d’hiver dans la salle de l’Atlantique. Y’a de l’ambiance, du jeu, et du café chaud.

Auteur : Y.D. | 24/10/2010 | 1 commentaire
Article précédent : « Volley-ball Nationale 3 : Le Pouliguen victime de la loi des séries »
Article suivant : « Volley-ball NM3   La Mouette rate son envol ! »

Vos commentaires

#1 - Le 28 octobre 2010 à 08h39 par yannick, Le Pouliguen
C'était super les gars. Un peu à l'arrache mais le compte y est.
Félicitations

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter