Le Pouliguen Infos

Ratios : entre apparence, transparence et prudence

Plusieurs sujets du conseil municipal ont ramené le débat à « qui dépense quoi » ou « pour qui dépense-t-on quoi ? ». Des débats vite fermés par le maire avec l'appui de Christian Canonne face à l'opposition Samama.

Si l'on s'en tient à la définition contemporaine un « ratio » est le « rapport entre deux grandeurs significatives (d'un bilan ou d'un compte de résultat par exemple, utilisé comme indicateur de gestion de l'entreprise) ». Mais ce mardi soit c'est à la définition latine qu'il aurait fallu faire appel, ses différentes propositions étant mieux appropriées. (dicolatin.fr).

Transparence
C'est à l'occasion du vote sur le recrutement des maîtres nageurs que surgit le premier « ratio » .
La Ville du Pouliguen recrute chaque année des maîtres nageurs pour quatre communes : Saint-nazaire, Pornichet, La Baule et le Pouliguen. Ils sont mis à la disposition de la SNSM. Et les quatre communes participent aux dépenses selon des critères définis il y a de nombreuses années et si Saint-Nazaire participe pour 10 %, les trois autres le font pour 30 % chacune.
Le groupe Samama voudrait connaître l'origine de la définition de ces coefficients et de cette répartition à parts égales entre les communes  (Pornichet, La Baule et Le Pouliguen). Pour lui  « a priori, un déséquilibre sauf à démontrer la justesse d’éventuels critères pour l’établissement de cette clé. Nous souhaiterions que vous nous apportiez des réponses à ce sujet et, s'il s'avère que les critères sont inéquitables, que vous preniez l'engagement de renégocier les critères avec les communes concernées, entre autres, en prenant en considération que les personnels  dit si bien, "toute peine mérite salaire" déclare Hervé Hogommat.
La majorité rappelle qu'elle a déjà expliqué en commission, (ce que nie le groupe d'opposition) que ces critères avaient été établis en fonction de la longueur de côte à surveiller. Ainsi pour Saint-Nazaire, la plage considérée va de Sainte-Marguerite à Pornichet, pour les trois autres, « la Baule n'est pas gagnante » remarque (ou gaffe)  un conseiller de la majorité. Mais Christian Canonne et Yves Lainé dans un bel ensemble mettent en garde...

Prudence

« C'est ouvrir la discussion sur le SIVU de la voile, du port, de l'aérodrome, de la médiathèque » indique Christian Canonne. « Attention avant lancer ce type de pierre ». Tandis que le maire acquiesce. Lui non plus ne souhaite pas « jeter  de pierre dans la marre » et risquer « un retour en boomerang ». Par leur réaction identique, Christian Canonne et Yves Lainé ont laissé entendre que certains accords intercommunaux était favorables au Pouliguen. Le silence opposé comme réponse à une question est quelquefois bien « bruyant ». S'il y existe des marmites dont il ne semble pas urgent de soulever le couvercle - sauf peut-être pour les d' autres communes -, pourquoi les désigner en conseil ?


Apparence

Une nouvelle fois Christian Canonne a demandé des « débats en commission », « attention avant de lancer un débat public », il apostrophe l'autre opposition « vous reprenez mes propos en les déformant ! ». Mais le maire ferme le débat, « c'est fini », et rappelant que c'est à lui que revient la charge de la police de l'assemblée. « C'est de la police tout court » grince le groupe LPA.

L'ancien maire ne sera pas aussi regardant, concernant d'autres ratios. Ceux qui concernent les coûts induits par la réforme des rythmes scolaires.
Un rapide bilan permet de définir une dépense d'environ 60 000 euros pour la commune pour environ 170 enfants qui les utilisent. Les chiffres ne sont aps encore validés.   Christian Canonne voudrait connaître quel est le coût pour les enfants des autres communes, « qu'on accueille et qui ne  participent pas », la majorité souligne que des écoliers pouliguennais fréquentent aussi les écoles d'autres commune. Le conseiller d'opposition « demande seulement la réciprocité ». Il voudrait aussi  que « l'on voit ça en commission ».
Le public était absent ce soir. Il aurait eu l'aoccasion de s'interroger : des critères correctement définis pour les participations intercommunales (dans les SIVU par exemple)  ne sont-ils pas un moyen pour une application de « réciprocité » ?

Toujours côté « ratio » Norbert Samama aimerait pouvoir comparer les services du Pouliguen par  rapport aux villes de même strate, « il faut voir la qualité de ce qui est proposé » souligne le maire répétant « la sieste est une activité mais ça ne coûte pas cher ».
Si l'on s'en tient à 170 utilisateurs et 60 000 euros, le ratio "apparent" serait donc de 352 euros par enfant.Mais  l'adjointe indique « on a jusqu'à... » mais ne donne pas la fréquentation moyenne. La seule qui permettrait d'établir un « ratio » représentatif. Les chiffres annoncés apparaissent donc comme des maxima et le ratio, sous évalué. Le bilan définitif permettra peut-être d'y voir plus clair.

Ratio toujours, la Commune a acquis une petite parcelle rue de Bel Air afin d'y édifier deux logements sociaux. Quelle part revient à la commune dans ce projet ? L'opposition Le Pouliguen Autrement s'étonne de ne pas avoir reçu de prévisionnel sur ce projet. « On n'a pas encore toutes les données » lui est-il répondu. Pour comparer aux autres réalisations, il faudra attendre.

Questions diverses

Une question, une réponse, et « c'est fini » , « la question orale ce n'est pas un débat » rappelle le maire.
LPA demandera si les terrasses du Quai Jules Sandeau seront revues « à l'identique ». Réponse : « on ne peut pas répondre ».

Concernant la rue Jean Bart, des riverains s'inquiètent pour la sécurité, vitesse excessive et autres difficultés. Réponse « c'est une zone à 20 km/h, une zone de partage, pour le stationnement la police municipale verbalise, non il n'y aura pas de réunion avant le 15 juin. On verra  à la fin de la saison. »

Le Nostalgia a rouvert. « Des négociations concernant le bail sont en cours, qui devraient aboutir avant la saison, je vous rappelle que ce sujet a été traité à huis clos » tance Yves Lainé.

Une commission des marchés a été annulée, LPA souhaiterait voir le tableau d'enregistrement des offres concernant le boulodrome. Le maire précise que l'instruction juridique n'est pas finalisée et que l'appel d'offre est en instruction technique.

.
 

27/05/2015 | 1 commentaire
Article précédent : « GLPA souhaite une information sur les Korrigans »
Article suivant : « Un million pour le sport »

Vos commentaires

#1 - Le 01 juin 2015 à 16h55 par touzet
sur la rue jean bart les arbustes de ralentissement sont mal placés et ne gênent en rien les automobilistes qui roulent à + 20kms.
Pouvez-vous me dire à qui s'adresser pour les cabines de plage? Merci.

*********
à la mairie ?
voir http://www.lepouliguen-infos.net/les-cabines-reviennent-sur-la-plage-du-nau-23-43-794.html
la rédac

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter