Le Pouliguen Infos

Un conseil municipal avec beaucoup « d'arguties sémantiques »

Séance de conseil municipal sous le signe de la sémantique ce lundi soir au Pouliguen. Dans le cadre de la loi NOTRe, certains syndicats intercommunaux seront amenés à disparaître par souci de simplification et de rationalisation des coûts. Les élus pouliguennais sollicités pour donner un avis sur Schéma Départemental de la Coopération Intercommunale (SDCI) sont d'accord sur le fond mais pas sur la forme.

L'avenir du syndicat du Centre de voile La Baule-Le Pouliguen-Pornichet fut au cœur de toutes les interventions, lors du dernier conseil municipal. Les deux groupes d'opposition ont tenté de faire fléchir le maire Yves Lainé pour que ce dernier fasse voter un avis défavorable clair et tranché à propos d'une éventuelle dissolution du Syndicat Intercomunal du Centre de Voile (S.I.V.U).


 

En revanche, le consensus fut de rigueur quant à la disparition évoquée du syndicat de la Côte Sauvage-Bibliothèque. « On ne donne pas d'avis, donc c'est donné favorable, le Préfet conviendra qu'il n'y aura pas de refus. On se prononce favorablement ou défavorablement » a lancé plusieurs fois l'opposant Christian Canonne, conseiller communautaire. « On fait notre travail avec un refus clair. Le Préfet avisera » a suggéré Norbert Samama. Après de nombreux échanges l'édile a tranché : «  On ne va pas faire de la sémantique toute la nuit ».

Yves Lainé, le maire de la commune revient sur les conséquences de la loi NOTRe qui,, dans ce cas précis veut simplifier le paysage intercommunal et diminuer le nombre de syndicats intercommunaux.



Tout comme Christian Cannone, à la tête de l'autre groupe minoritaire, Norbert Samama a tenté -en vain- de faire fléchir le maire sur la posture à tenir en ce qui concerne la dissolution possible du club de voile de La Baule-Le Pouliguen-Pornichet.

Valérie Ganthier, adjointe à la jeunesse et aussi présidente du Syndicat intercommunal du centre de voile Le Pouliguen - La Baule –Pornichet se montre catégorique quant à la possible dissolution : «  J'espère que l'on sera entendu. Un transfert à l'agglomération « Cap Atlantique » ne ferait faire aucune économie. Je me bats pour qu'on maintienne ce syndicat ».

Le préfet donnera son avis fin mars 2016, les avis des différentes parties sont receuillis par la Commission Départementale Intercommunale (CDCI) jusqu'au 12 décembre. Le syndicat présidé par Valérie Ganthier se réunit le 2 décembre pour formuler sa position sur cette question délicate.

L'opposition priée d'envoyer ses questions

Les autres délibérations à l'ordre du jour de ce conseil municipal du Pouliguen du 23 novembre 2015 ont toutes été adoptées sans commentaire particulier.
Au moment des questions diverses, l'opposition a tenté d'obtenir des explications sur les nouveaux horaires d'éclairage public dans certaines rues qui ne s'éteignent plus à 1 heure du matin comme auparavant mais à 23 heures. Le maire a précisé que cette mesure permet de faire 5 000€ d'économie par an. « Non négligeable pour un budget de 90 000€ » a commenté Yves Lainé.
Ce dernier a demandé à l'opposition de lui faire parvenir ses questions plus tôt pour qu'il puisse les étudier avant le Conseil municipal. Il n'a ainsi pas souhaité s'exprimer en détails sur le déplacement du Point d'Information Jeunesse (PIJ) au sein de l'espace jeune, sur le contentieux Colombe et l'action civile toujours en cours tout en restant évasif sur le devenir des Halles.

Le conseiller municipale Norbert Samama a approuvé la suggestion du premier magistrat de faire parvenir ses remarques plus en amont de la soirée mensuelle du Conseil municipal.

Auteur : JC LB | 25/11/2015 | 0 commentaire
Article précédent : « Résultats des Elections Régionales à Le Pouliguen 1er Tour »
Article suivant : « Éric Woerth au Pouliguen le 12 juin »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter