Le Pouliguen Infos

Volley-ball, Coupe de France : La Mouette aurait mérité son set

La Mouette du Pouliguen craignait d’être dévorée vite fait par les Corréziens. Seulement, le CA Brive s’est présenté salle de l’Atlantique avec seulement huit joueurs. Côté pouliguennais, il y avait aussi quelques indisponibilités. Mais les joueurs de Franck Rabas ont fort bien résisté s’inclinant 0-3 mais sur des scores serrés.

Parmi les absences, il y avait notamment celle de Gendron, le libéro suppléé par Coulibally, le…pointu qui, après une très longue absence pour blessure effectuait sa rentrée à un poste inédit pour lui à l’occasion de ce 16e de finale de la Coupe de France.
Malgré les deux divisions d’écart, ce fut plutôt un match équilibré au cours duquel les Pouliguennais menèrent d’ailleurs à plusieurs reprises dans les différents sets. Complètement libérés, sans pression, ils ont tenté crânement leur chance en servant plutôt bien, misant sur leur pointu, Mouhouir, à son affaire en bout de filet, sur Salomon au contre et sur la roublardise d’Aron sur les balles d’attaques.
En face, il y eut quand même pas mal de déchets. Mandic, joueur entraîneur, très en retrait, s’en voulait de ne pas pouvoir monter l’exemple. On alternait le bon et le moins bon au service. Heureusement il y avait la solidité du block avec tantôt Guemmour-Teppert, tantôt Guemmour-Noël.

Brive piétine

Mais les Brivistes qui avaient plutôt bien entamé la première manche (8-12, 11-16 puis 15-20) ont piétiné par la suite. Portée par son chaleureux public, La Mouette est revenue pour finalement égaliser à 24 avec un block sur Hadzifejzovic, pourtant le meilleur Corrézien en cette fin de journée (le coup d’envoi ne fut donné qu’à 16 h 15). Ce fut alors un chassé-croisé et les Pouliguennais eurent deux balles de set (26-25 et 27-26) qu’ils gâchèrent. C’est finalement sur une balle portée de Queyroy sifflée par l’arbitre que le CAB arracha la manche.

Au second set, La Mouette poursuivit ses tentatives de déstabilisation, ne renonçant jamais quand elle fut menée 15-22 pour finalement revenir à 21-22. Un 6-0 qui soulignait la fébrilité de son adversaire. Heureusement pour Brive, Hadzifejzovic veillait. Au 3e set, on crut encore que les joueurs de la Côte d’Amour allaient exploser (3-8). Mais ils revinrent, égalisèrent à 13, profitant encore des moments d’égarement du groupe de Mandic. A 18 partout, ils étaient encore là grâce notamment à Aron. Mais la fin de set et de match devenait laborieuse. On piochait techniquement dans la finition et il appartenait à l’indispensable Hadzifejzovic de terminer le travail pour que lui et ses équipiers puissent reprendre la route pour sept longues heures de voyage.

 

Regrets

Franck Rabas avait quelques regrets. « C’est vrai, c’était pas mal, mais nous n’avons pas affronté une grosse équipe de Nationale 1. Toutefois, cela fait trois ou quatre matchs où je ressens du mieux. On commence à avoir un fond de jeu. On a bien servi mais ce que je regrette aujourd’hui, c’est notre manque de percussion au centre. On réalise tout en bout de filet. Il est dommage aussi que nous fassions des fautes techniques. On peut gagner le premier set, mais on n’arrive pas à passer la balle de l’autre côté ».
Toujours est-il qu’en jouant ainsi chaque dimanche en championnat, la Mouette serait très certainement dans le trio de tête. Il faudra s’inspirer de ce match en 2014. Car le championnat ne reprendra que le 19 janvier avec un déplacement au SCO d’Angers.

La fiche technique
Mouette du Pouliguen (N 3)-CA Brive-Corrèze (Élite) : 0-3. 31-33 en 35’, 22-25 en 28’, 20-25 en 26’. 200 spectateurs.

Auteur : P.M. | 15/12/2013 | 0 commentaire
Article suivant : « Volley-ball Nationale 3 : Les Pouliguennais assurent »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter