Le Pouliguen Infos

Westotel : tous pour, mais les oppositions contestent la négociation

Le conseil du Pouliguen aura encore vécu un de ses grands moments ce mercredi soir. Si l'installation d'un hôtel quatre étoiles recueille un accord unanime, les oppositions s'insurgent contre les modalités de la négociation.
Erdre Architecture
Erdre Architecture

Le conseil commence par un amendement sur une délibération concernant un talus qui traverse les parcelles à vendre pour l'installation du nouvel hôtel. Une discussion s'engage concernant le classement et-ou déclassement de ce talus. Celui-ci était une voie d'usage public, utilisée en son temps par les paludiers. Les salines comblées, la voie n'était plus utilisée depuis les années soixante-dix. Le domaine était-il public ? Auquel cas « il est inaliénable » dira Norbert Samama dont le groupe s'abstiendra.
Pour l'opposition du groupe Canonne  « vous confondez domaine public et usage public », et de revenir au refrain « on le découvre maintenant ...c'est le troisième texte en une semaine...il n'y a pas eu débat … nous ne pouvons pas faire notre travail correctement». « Nous vous laissons face à responsabilités, et nous ne prendrons pas part au vote ».
Daniel Pihour et Elisabeth Loday  s'interrogent : « pourquoi tant de précipitation ? Y a-t-il des raisons particulières ? ». Réponse « nous travaillons là dessus depuis plus de deux mois, il n'y a pas d'autre raison».

 

Les oppositions ne votent pas

En résumé, un hôtel quatre étoiles à l'enseigne Westotel (comme celui de la Chapelle-sur-Erdre) projette de s'installer boulevard de la Libération. D'une surface de 10 000 m2 de planchers avec une emprise au sol de 2 500 m2, il proposera 130 chambres. Le prix est fixé à 1566 180 €. Un commodat est constitué « au profit de la commune pour fixer les règles d'utilisation et d'entretien d'emplacement de parking dans  l'emprise proche de l'hôtel », pour une durée de 99 ans. Mais l'hôtel n'aurait pas eu son permis sans les 200 places, (dont 100 dites "publiques"). « Affirmez qu'on pourra faire un permis public sans faire d'autre parking ! » s'exclame Christian Canonne. Il insiste par ailleurs sur la définition du commodat, et de la gratuité qui s'y attache, laquelle n'est pas établie puisqu'il estime que le prix a été minoré d'environ 70 000 € pour servitude d'usage public. Concernant la voie que la commune se charge de faire, il « demande  que ce soit chiffré », « cela n'a pas été signifié aux domaines ». Le maire aura beau dire « on ne la fait pas pour l'hôtel, on la fait pour nous », Elisabeth Loday insiste : « pour l'instant cette voie n'était pas urgente ». Le groupe est favorable à l'installation, mais il ne votera pas.

Pour Norbert Samama non plus, la négociation n'a pas été bien menée, il conteste le prix, il souhaite que la commune se mette à l'abri d'une éventuelle plus value à régler, (que ce soit l'acquéreur qui la prenne à sa charge), revenant sur les parkings dont il voudrait que le nombre figure au compromis, il s'interroge « n'est-ce pas un cadeau que nous faisons à l'hôtel et que nous devrons payer par ailleurs ? ». Il souligne que « l'avis des domaines du 23 juillet 2013 ne correspond pas au contenu de la délibération : dans la délibération, le terrain vendu est plus important, 16 314m2 au lieu de 16 100m2 et la partie de la servitude publique au profit de la commune, est plus petite, 3261m2 au lieu de 3518m2. Pour votre information, la délibération est d'ores et déjà entachée d'une illégalité » et souhaiterait que le prix soit «un peu revu».
Pour lui ce projet est une  « erreur de gestion monumentale » dénonçant « 6 332 988 € aux frais du contribuable » qui « va à l'encontre des études déjà effectuées par la commune ».
Son groupe est favorable et « si nous n'avions pas été là pour contrer la vente de terrains communaux à une chaîne d'hôtel Low- Cost Bed and Breakfast, nous ne parlerions sûrement pas aujourd'hui d'hôtel quatre étoiles».
  Son groupe ne prendra pas non plus part au vote parce qu'il ne « comprend pas une politique foncière incohérente ».


Le maire s'est déclaré « désolé et attristé » de ce débat « surréaliste », rappelant au sujet du prix que si la surface vendue est de 16 500 m2 elle ne « ne contient que  3430 m2 constructibles, quand on parle de 350 €/m2 c'est pour de l'habitation (sinon c'est 1,5 €). On est dans du tertiaire ».

Pour lui c'est un bon projet, « qui va changer l'image de la ville ».









 

Auteur : LY | 19/12/2013 | 13 commentaires
Article précédent : « Le Pouliguen, station classée de tourisme »
Article suivant : « Conseil Municipal : des échanges plus raisonnables en temps de parole »

Vos commentaires

#1 - Le 20 décembre 2013 à 17h32 par pouliguen44, Le Pouliguen
Il est scandaleux de construire un hôtel a cette endroit. Pourquoi la municipalité n'a pas construits des logements pour les jeunes, la ville est en train de mourir.... Ce ne sont pas les parisiens qui font vivre cette ville à l'année... que vont devenir les écoles dans 10 ans ? Le Maire doit revoir ça copie... et avoir une vision d'avenir pour la commune et non budgétaire ou commerciale.
#2 - Le 21 décembre 2013 à 14h21 par Drolette
Encore une fois les oppositions se font remarquer...
Comment peux-t-on se présenter comme candidat à la mairie et ne pas prendre part au vote. Tout cela pour ne pas se mettre mal avec une partie des électeurs.

Décidément LPA est incorrigible...

Bravo à l'équipe Lainé pour ce magnifique hôtel qui remontera la qualité de la ville. Le maire actuel est un excellent visionnaire pour le Pouliguen.
#3 - Le 23 décembre 2013 à 10h50 par Samuel, Le Pouliguen
C'est une blague Drolette ? La mauvaise foi ne vous dérange guère… Ce magnifique hôtel comme vous dites aurait été un B&B (équivalent Formule 1) si les hôteliers et l'opposition n'avaient pas manifesté leur mécontentement ! Ce n'est absolument pas l'idée de base du maire qui va se réaliser !

Et je suis entièrement d'accord avec pouliguen44. À quand un maire qui se souciera vraiment de l'avenir du Pouliguen ? Celui-ci n'est sûrement pas le tourisme intensif ! À quand un maire qui osera une vraie politique pour les jeunes et le maintien d'une population active (quitte à se mettre à dos les touristes pour quelques temps) ? Si on continue dans cette voie, le futur maire ne sera maire que de maisons vides et de maisons de retraite… Belle perspective d'avenir.

Je devrai ouvrir un magasin de couches, sonotones et déambulateurs, ça ferait fureur tiens !
#4 - Le 24 décembre 2013 à 14h15 par Drolette
""""Je devrai ouvrir un magasin de couches, sonotones et déambulateurs, ça ferait fureur tiens !""""

Quel respect des anciens vous avez. Mais cela ne m'étonne pas du tout, car à LPA vous dites des choses mais vous n'en pensez pas le quart.

Quand a l'avenir des jeunes, il vous a échappé que c'est l'emploi qui fera que la population pourra rester sans compter le prix des énergies. Vouloir faire rester des jeunes en leur disant d'aller travailler à 50 kms c'est tout simplement les plonger dans la pauvreté.

Mais il est certain que quand on a un très beau compte en banque comme vos amis de LPA, cela vous échappe...

Le Pouliguen n'a pas besoin d’utopiste.
Bon Noel tout de même...
#5 - Le 26 décembre 2013 à 12h33 par Samuel, Le Pouliguen
Bonjour chère Drolette, j'espère que vous avez passez un joyeux Noël.

Tout d'abord, je ne vois pas de quel manque de respect vous parlez… Niez que certaines personnes âgées ne souffrent pas de fuites urinaires, de problèmes d'auditions et de déplacements est se voiler la face.

Aurait-ce été un manque de respect si j'avais dis "je devrais ouvrir un magasin de couches, de tétines et de poussettes" en parlant d'enfants ? Je ne pense pas.

En second lieu, je ne sais pas pour qui vous me prenez, il me semble ne pas vous connaître et vous ne devez pas me connaître non plus… Alors m'attribuer des dires, me traiter de menteur… Là il s'agît bien d'un manque de respect de votre part.

Vous qui pensez que je fais partie des amis de Mr. Samama et de sa liste (LPA = Le Pouliguen Autrement, si j'ai bien compris), sachez qu'il n'en est rien puisque je ne les connais ni d’Ève ni d'Adam.

Pour ce qui est de l'avenir de la jeunesse au Pouliguen, je vous rejoins sur le fait qu'il faut créer des emplois. Maintenant laissez moi vous poser une question: la faute à qui ou à quoi si celui-ci manque ? Transformez ne serait-ce que 10% de la population actuelle en jeunes de moins de 40 ans et croyez moi les emplois se créeront d'eux mêmes. Ce n'est motivant pour aucun commerce de s'installer si le contexte le force à ne gagner sa vie que 2 mois sur 12. En finir avec le pro-tourisme intensif et enfin s'intéresser aux gens qui vivent ici à l'année ça, ça serait un changement. Bref, changer de cible sur l'économie ne peut qu'être bénéfique au Pouliguen.

Et non, ce n'est pas du haut de mes 22 ans tout juste soufflés que mon compte en banque est aussi fourni que doit pouvoir être le vôtre (ce que je vous souhaite). Quand à votre vision sur mes idées "utopistes"… Elle doit rendre votre monde bien gris (méfiez-vous, on dit que cela joue sur le caractère).

Cordialement,
Samuel

P.S.: Passez le bonjour aux membres de LPA de ma part, je vous remercie.
#6 - Le 31 décembre 2013 à 11h21 par zaz', Le Pouliguen
BRAVO SAMUEL de défendre les intérêts des jeunes. Rien n'est fait pour nous garder . Native du Pouliguen, 25 ans... je m'arrache le cœur à chaque fois que je dois m'en aller, par manque de travail, manque de commerces, manque de logements, manque de soirées (oui, on demande pour 3 -4 estivants de fermer les bars plus tôt!!!) et j'en passe.
J'aurai de nombreux exemples à vous donner me concernant mais là n'est pas l'objet. Mais je sais que rien n'est fait pour nous, pour les jeunes.

En effet, Drolette est "très drôle" (excusez moi du jeu de mot mais les commentaires prêtent à rire!). C'est vrai que c'est un très bel hôtel que vous allez avoir dans votre si belle ville. Mais croyez-vous que le Pouliguen à besoin de cela ? Ce n'est pas une priorité. Et il est facile de critiquer le groupe LPA, qui eux, se battent pour faire bouger les choses de façon très claire et pertinente pour un avenir meilleur...

Utopique ? C'est vrai, je vous rejoins, Le Pouliguen n'en a pas besoin, mais vous vous contredisez : Le Pouliguen n'a donc pas besoin d'un hôtel et encore moins d'un boulodrome et que sais-je!

Libre à vous de penser ce que vous souhaitez, mais vous n'avez pas à écrire des choses telles, comme "un très beau compte en banque comme vos amis de LPA, cela vous échappe" puisqu'il me semble que vous n'avez pas vu le programme proposé. La ville est en ruine, plus d'argent, avec que des choses pour les "vieux" sans manquer de respect à cette catégorie de personnes. Personnellement, plutôt qu'un super hotel qui satisfait à Drolette et quelques autres personnes,j’aurai tout fait pour acquérir un bout de terrain à même pas 60euros le M2... A bon entendeur!

Passez de bonnes fêtes de fin d'année et Samuel, je mets des parts dans ton magasins de couches TENA!:-)
#7 - Le 02 janvier 2014 à 14h17 par VGA, Le Pouliguen
Bonjour,

Essayons d'élever le débat...

La ville n'est pas "en ruine". Même les groupes de l'opposition confirment sa capacité à emprunter. Elle s'est désendettée au cours des 5 dernières années - chiffres officiels accessibles à tous sur le web.

Beaucoup pour les "vieux" et c'est encore heureux, puisque qu'ils sont nombreux. "Que des choses pour eux" est inexacte, avec les très nombreuses actions faites pour attirer les ménages avec enfants: activités d'éveil (gratuites), évènements (souvent gratuits). Quand on est concerné, on l'apprécie, croyez moi.

Je ne suis pas un spécialiste, mais il me semble qu'il y ait confusion entre le prix d'un terrain constructible pour des particuliers (env. 300 € le m²), et celui du m² pour un projet en zone tertiaire (le cas ici), avec en plus 80% du terrain en zone non constructible (quelques euros du m²).

La gestion d'une commune est certainement très complexe, avec de nombreux leviers, certains plus visibles que d'autres.

Un hôtel 4* n'est certes pas "vital" en tant que tel, mais il constitue un des leviers essentiels dans une politique globale visant au rajeunissement de la population (accession aidée à la propriété, loyers modérés, classement touristique, etc.), avec ses nombreux emplois à la clé.


Cet hôtel n'est pas réservé qu'aux touristes ; il cible aussi les professionnels (salles de séminaires, etc.), avec une offre qui n'existait pas auparavant. Il revalorise l'image de la ville par rapport à ses voisines. Tout l'effet inverse de ce qui est craint ci-dessus.

"Se mettre les touristes à dos pour quelques temps" serait la dernière des bêtises. Ils sont essentiels pour la vie et les finances de la commune, et pas seulement 2 mois sur 12 ! Les déconsidérer serait le meilleur moyen de les perdre, et, effectivement, faire mourir la ville.

Nous étions parisiens il y a quelques mois, et avons jugé la ville et ses habitants suffisamment accueillants pour nous y installer. Comme quoi, les exceptions confirment la règle...
#8 - Le 03 janvier 2014 à 12h59 par pouliguen44, Le Pouliguen
Bonjour, cet hôtel est un mauvais choix dans la gestion de la commune et de la communauté d'aglo... notre territoire compte suffisamment d'hôtels et de salle de séminaire. Hermitage, Royal, Majestic, hippodrome de pornichet...pourquoi de pas donner un nouvel élan à notre commune, je suis un jeune de 24 ans et je suis né ici, et je sais parfaitement que je ne pourrais pas m'installer dans ma commune natale, car la spéculation immobilière est trop forte, et les choix politiques dans la gestion de la commune, n'ont pas été bon, il est grand temps de changer les choses afin que la commune arrête de perdre des habitants...pour info nous somme récemment passé sous la barre des 5000 habitants, regardez le nombre de décès par rapport au nombre de naissances enregistrés sur la commune, il est grand temps de se poser les bonnes questions !!!!
#9 - Le 06 janvier 2014 à 17h04 par paulo44, Le Pouliguen
bonjour,

ZAZ,
le "manque de soirées (oui, on demande pour 3 -4 estivants de fermer les bars plus tôt!!!)", le maire s'appuyait juste sur un arrêté préfectoral et le fait d'ennivrer des jeunes au dela du raisonnable par de purs vendeurs d'alcool sans morale et éthique après 1h du matin
me semble déplacé.
Faire des soirées entre amis ne nécessite pas un tel alcoolisme au Pouliguen l'été.
#10 - Le 06 janvier 2014 à 19h55 par VGA
Bonjour Pouliguen 44,

Je crains que nos avis demeurent irréconciliables.

Vous pensez qu'il y a déjà trop d'offres "accueil des professionnels" sur le territoire ; je suis convaincu qu'il en faut impérativement au Pouliguen, afin que notre vile ne se trouve pas marginalisée par rapport à ses voisines. Je parlais de "revaloriser l'image de la ville" et, effectivement, vous citez La Baule et Pornichet. Il en manque une dans la baie.

"Nouvel élan" ; "changer les choses" ; "se pose les bonnes questions"... Je comprends votre frustration et les idées louables que vous évoquez, mais un double principe de réalité s'impose : la superficie de la commune n'est pas extensible + l'offre en terme de ventes est très faible.

Beaucoup de propriétaires actuels ont acheté leurs biens en plein boom immobilier, et ne souhaite pas vendre à perte depuis de le marché s'est tassé ; ceux qui louent souhaitent éviter de perdre de l'argent par rapport aux emprunts et gonflent les loyers. Enfin, ceux qui ont des biens depuis longtemps entretiennent le mouvement en s'alignant.

Croyez bien que je déplore que vous ne puissiez avoir la garantie de rester dans la commune au regard des prix pratiqués, mais hélas la loi de l'offre et de la demande est ce qu'elle est, et les outils dont dispose la ville ne sont pas de nature à révolutionner la situation dans les années qui viennent, et ceci indépendamment de celles et ceux qui seront aux manettes lors de la prochaine mandature.

Reprocher cette situation à la majorité actuelle est assez "facile", car elle ne date pas des dernières années. Ceci étant dit, et sauf erreur de ma part, des logements à loyer modérés ont d'ailleurs été construits récemment, et un programme d'accession aidée à la propriété a été voté.

Même remarqué sur la baisse de la population : c'est inexacte de sous-entendre que la majorité actuelle en est la responsable, car la baisse avait commencé dès 2008.
#11 - Le 09 janvier 2014 à 20h59 par pouliguen44, Le Pouliguen
VGA, j'ai bien lu votre réponse et vous soulevez des points importants, en effet la ville n'est pas extensible, et je ne reproche pas tous les maux de la ville à la majorité actuelle bien au contraire, je considère que la majorité précédente à pour moi été une catastrophe, un changement de sens de circulation invraisemblable, le projet de construction d'un hôtel casino, etc....alors que tout le monde savais que les casinos étaient en perte de vitesse et que Pornichet et La Baule suffisent amplement. Cependant la commune doit ce soumettre à la loi, et la loi dit que chaque ville doit au moins avoir 20 % de logements sociaux, nous en sommes loin... Salutations.
#12 - Le 10 janvier 2014 à 14h50 par Anthony B.
Attention à ne pas faire de raccourci toutefois, les 20% de logements sociaux ça concerne les villes de plus de 3500 habitants.

Au rythme auquel est partie la démographie du Pouliguen, les élus n'auront peut-être plus à s'embêter de ce genre de considération dans quelques mandatures...

Je ne comprends pas que cette jolie petite cité ne prenne pas conscience de son caractère éminemment inaccessible. J'y ai travaillé un an (je n'en dirai pas plus mais de l'endroit où je travaillais j'étais bien placé pour connaître les problématiques de la ville...) et y ai donc cherché un logement, j'ai finalement évidemment été obligé de me délocaliser à Guérande.

C'est assez triste pour tout le monde finalement ce manque de vision d'avenir.
#13 - Le 11 janvier 2014 à 19h10 par VGA
Précision sur la précision : le taux passe même à 25% à compter de 2025 pour les communes de plus de 3.500 habitants...

Le logement social est effectivement un challenge pour la ville, même si env. 20 logements sociaux auront été construits lors de la mandature en cours, et une quinzaine d'autres sont lancés.

Je crains que le peu de terrains disponibles, combiné avec le prix demandé par les propiétaires, ne facilite pas la chose.

Si vous avez des idées pour faire baisser les prix à l'achat, je suis intéressé pour passer du statut de locataire à celui de propriétaire... Mais pas à n'importe quel prix.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter